Rechercher dans ce blog

Fil d'actualité Twitter

samedi 17 janvier 2009

Valse avec Bachir – après le film, la BD

Après le film éponyme aux confins du film d’animation, l’album la Valse avec Bachir tombe au cœur de l’actualité tragique du Proche Orient. Casterman vient de sortir cette transcription en bande dessinée d’un film étonnant côté techniques et sensationnel côté émotions. Le film d’Ari Folman fait de superbes images de synthèse monochromes à partir d’images réelles s’adapte naturellement au format bande dessinée. Le processus est d'ailleurs expliqué en fin d’album.

Le sujet est un des nombreux épisodes de la guerre au Moyen-Orient : le terrible massacre des réfugiés de Sabra et Chatila à Beyrouth Ouest en 1982. Le président Béchir Gemayel vient d’être assassiné. Les forces israéliennes envahissent le pays pour maintenir l’ordre. Les phalangistes chrétiens crient vengeance et pénètrent dans les camps de réfugiés gardés par les Israéliens. S’en suivront des scènes d’une rare violence. Les soldats israéliens chargés du maintien de l’ordre n’interviennent pas. Ou bien trop tard, après une massacre inouï.

L’originalité du récit est de se placer dans la peau d’un de ces soldats israéliens
, le réalisateur du film, qui tente de recouvrer la mémoire des faits vingt-cinq ans après. L’album traduit cette sorte de reportage autobiographique qui permet au protagoniste de retrouver progressivement l’image tragique de la réalité historique. Et de nous la faire partager. Les témoignages sont bouleversants. La BD de 150 pages prolonge avec efficacité l’impact du film. A méditer…
__________
Valse avec Bachir d'Ari Folman et David Polonsky - Casterman / Arte Editions -15 €

Enregistrer un commentaire