Rechercher dans ce blog

Fil d'actualité Twitter

lundi 16 février 2009

Feuilleton : La révolution numérique en marche dans la BD (épisode 8)

Troisième semaine du feuilleton sur le développement du numérique dans le monde du 9e art.. Vendredi, j’évoquais quelques sites d’hébergement de BD en ligne. Certains sont reliés à des sites d’édition. En voici quelques uns.

Pour beaucoup le principal éditeur de BD en ligne est Foolstrip. Le nouvel entrant spécialisé dans la BD doit affronter des éditeurs en ligne tous livres confondus, comme thebookedition.com. Ou des concurrents multimédia comme Séquence.

Foolstrip http://www.foolstrip.com

Foolstrip est une maison d’édition de bandes dessinées en ligne. Ils mettent en avant que leurs auteurs sont rémunérés, ce qui implique une certaine prise de risque. Petit plus, les planches sont traduites en plusieurs langues pour augmenter l’impact international. Ils éditent aussi le magazine Trame 9 qui inaugure son site cette semaine dans un bar à côté de chez moi dans le 11e arrondissement de Paris (cf. l’invitation ci-contre). Le magazine payant (6 €) est une source de revenus comme le sont les produits dérivés et évidemment des albums, comme l’hilarant Blog de Franquin de Piak et Turalo. Mais les amateurs pourront lire en ligne une dizaine de BD et cinq séries de strips dans des genres différents sans publicité ni coût. L’avantage pour le lecteur est une qualité assez homogène par rapport aux sites d’hébergement car Foolstrip réalise un vrai travail éditorial. L’inconvénient est pour le moment la rémunération un peu à la traîne, la planche serait payée de l’ordre de 200 € aux auteurs l

thebookedition.com http://www.thebookedition.com

Ce site lillois permet à tout un chacun de publier son livre. Il s’assimile à une autoédition puisque le travail éditorial se limite à un rôle de fabricant et de logisticien, permettant l’édition du livre jusqu’à son acheminement à l’acheteur, de centralisateur des droits d’auteurs reversés tous les mois et de libraire en ligne. Parmi les neuf collections, une s’intitule Bulle et se dédie aux auteurs de BD. Elle compte deux formats personnalisables. A titre indicatif, un album classique de 54 pages en couleurs revient unitairement à 13,93 €, ce qui n’est pas bon marché. Le site est en lien avec webcomics.fr qui propose onze albums entre 7,50 € et 24,90 €, ainsi que BDtresor.net qui propose deux albums. L’outil de la librairie est particulièrement peu convivial pour faire une recherche de BD en ligne en dehors de ces albums. Un utilitaire propose néanmoins des BD potentiellement intéressantes à partir d’un titre donné. Il est enfin parfois possible d’acheter l’album soit imprimé papier soit en format pdf, pour un prix du simple au tiers environ. Reste que le risque éditorial et financier est supporté par le seul auteur…

Sequence.tc http://www.sequence.tc

Cette jeune société canadienne multimédia a entre autres objectifs celui d'éditer des BD animées au format numérique, principalement sur des supports mobiles (téléphone et console de jeu) et recherche des auteurs avec des projets adaptables, à mi-chemin entre la BD et le dessin animé. L’idée est aussi de proposer systématiquement les projets en plusieurs langues. On retrouve des exemples sur leur site. Ils affichent un objectif de reverser 20% des revenus aux auteurs et n’empêchent pas les auteurs à publier par ailleurs leurs projets en format non animé en utilisant les mêmes ressources graphiques. Il ne semble pas qu’un système d’avance de droits ne soit envisagé. Si vous êtes néanmoins intéressés, adressez vous à : motioncomics@gmail.com.

Extrait de Broken Saints - 20th Century Fox DVD release trailer

L’idée étant que la publication papier intervient si le buzz fonctionne bien autour d’un titre. Autrement la récompense est bien,
dans l'ensemble, l’album traditionnel, c'est-à-dire imprimé sur papier. Ce point n’est pas anodin et témoigne d’une certaine hiérarchie entre le papier et le numérique. Après ce long article, je vous donne rendez-vous vendredi pour la suite de ce feuilleton. Il y a d'autres sujets en cours en attendant ! Je continuerai donc avec un extrait de l’interview de Bruno Bonnell, propriétaire et directeur du magazine BoDoï.
Enregistrer un commentaire