Rechercher dans ce blog

Fil d'actualité Twitter

jeudi 19 février 2009

Parce que le paradis n’existe pas de Damien Marie et Vanders

Après Welcome to hope, Damien Marie et Vanders nous reviennent avec un roman graphique particulièrement intimiste, véritable recherche en soi-même. Ils provoquent une réflexion sur notre époque, le capitalisme, le chômage, la maladie, le couple, la famille, l’amitié... et finalement sur le sens de la vie.

Il a 36 ans. Mais il se revoit à huit ou dix ans à un âge où il participait à une sorte de Guerre des Boutons dans la forêt voisine. Toute sa jeunesse rejaillit au moment où il a tout perdu et surtout manqué sa trajectoire. Cadre acheteur, il a été pressurisé par ses employeurs jusqu’au jour, il y a un an, où il a été jeté à son tour. Il vient de se séparer de sa compagne atteinte d’un lourd cancer. Avec un seul sac comme bagage, il n’a d’autre choix que de revenir chez ses parents à Granville. Sur les traces de son enfance, il revit ces moments qui ont marqué à tout jamais sa personnalité, aux côtés d’Alex...

Psychodrame, ce roman graphique suit le long cheminement du protagoniste entre rêve et réalité. En passant, il interpelle sur les faiblesses de tout un chacun et sur les renoncements à ses idéaux. Comme par exemple son incapacité à saluer une ancienne camarade la sachant atteinte du sida. Le texte est aussi un roman bien écrit à lire en fin du livre, illustré par quelques photos de Vanders. Le dessinateur met en images le texte avec une simplicité très expressive et finalement très émouvante.

Une apologie de la vie …. parce que le paradis n’existe pas.
__________
Parce que le paradis n’existe pas – one-shot – de Damien Marie et Vanders – Bamboo, Collection Grand Angle - 14,90 €
Enregistrer un commentaire