Rechercher dans ce blog

Fil d'actualité Twitter

dimanche 1 février 2009

Quelques intégrales ou éditions spéciales (épisode 1)

Une tendance du marché de la bande dessinée est la sortie d’intégrales, de rééditions ou de coffrets destinés à faire vivre le fonds éditorial ou de relancer une série. Voici une première sélection très subjective de parutions récentes.

Vingt ans après la première édition, Glénat a réédité les Grands Bâtisseurs du Sagamore, ce conte réalisé par le couple Maryse et Jean-François Charles. Initialement, l’ouvrage en très grand format (44 x 32 cm) est passé un peu inaperçu. Pourtant, dans un style différent de la série Fox ou India Dreams, les auteurs ont imaginé un monde amusant, plein de poésie, de détails croustillants, non sans me faire songer aux constructions infernales de l’artiste néerlandais Martin Cornelis Escher. Cet ouvrage enrichi de dessins encore inédits est un livre illustré, explorant des mondes distincts qui se retrouvent pour célébrer la fête du Sagamore… Du grand art.


Les éditions Dupuis ont eu la bonne idée de sortir le coffret du diptyque Muchacho d’Emmanuel Lepage paru dans la collection Aire Libre. Tiré à 2000 exemplaire, l’ensemble découvre un nouveau visuel de couverture du coffret et s’enrichit d’un livret explicatif sur la série. Cet opus d’une quinzaine de pages comprend des crayonnés d’Emmanuel Lepage du Pape Jean XXIII, du dictateur Somoza ou du prêtre Ernesto Cardenal qui inspira le personnage du père Ruben, un éclairage historique sur l’implication de l’Eglise Catholique dans la révolution nicaraguayenne par Sylvain Gache, historien et dirigeant du festival bdBOUM de Blois et enfin un entretien d’Emmanuel Lepage avec le père Uriel Molina, « une des figures les plus respectées du Nicaragua ». L’histoire de Muchacho raconte le parcours d’un jeune séminariste, Gabriel de la Serna, en quête d’identité, au milieu de la guérilla anti somoziste. Une œuvre majeure où l’auteur complet réussit à émouvoir et faire réfléchir avec des dialogues soignés, poignants et un dessin en couleurs directes d’une rare finesse.

Chez Dargaud, les collectionneurs ne manqueront pas le coffret exceptionnel de Blacksad de Juanjo Guarnido et Juan Diaz Canales. En attendant le T.4 espéré fin 2009, l’éditeur a enfermé dans un sublime coffret les trois premiers épisodes de cette série animalière qui a rendu célèbre son dessinateur dans le 9e art. L’objet contient un grand ex-libris inédit, un emboitage très solide et une couverture en velours. Un petit regret : le dessin de la couverture est la reprise du visuel de couverture du T.1. De quoi cependant se faire plaisir pour découvrir, à un prix très convenable, les aventures de John Blacksad, ce chat détective privé dans l’ambiance très polar de l’Amérique des années 50. Le T.1, préfacé par Régis Loisel, raconte comment Blacksad entend venger son ex-fiancée assassinée. Dans le T.2, il enquête sur la disparition d‘une enfant de couleur. Enfin, dans le T.3, il se retrouve à Las Vegas dans l’univers du jeu, à une époque marquée par la chasse aux sorcières et la peur de la guerre atomique. Ne pas hésiter à se procurer ce coffret tant qu'il est encore disponible.

Je continuerai régulièrement ce panorama tant l’offre est tonique et les éditeurs n’ont pas l’intention de ralentir sur cette tendance.
____________
Les Grands Bâtisseurs du Sagamore de Maryse et Jean-François Charles – couleurs de Christian Crickk Glénat – 20 €
Muchacho d’Emmanuel Lepage - Dupuis, collection Aire Libre – 35 €
Blacksad de Juanjo Guarnido et Juan Diaz Canales – Dargaud – 42 €

Enregistrer un commentaire