Rechercher dans ce blog

Fil d'actualité Twitter

lundi 16 mars 2009

Joyeux anniversaire Laurent Galandon !

A 39 ans aujourd’hui, Laurent Galandon a démarré en 2005 une carrière de scénariste de bande dessinée. Il s’est fait connaître avec son premier diptyque l’Envolée sauvage réalisé avec un jeune autre talent Arno Monin. L’année 2009 s’annonce pleine de nouveautés chez Bamboo et chez Dargaud.

Né à Issy-les-Moulineaux, Laurent Galandon est un passionné de communication. Adolescent, il se passionne pour les jeux de rôle et la photographie narrative. Il démarre dans la vie active à Paris comme photographe avant d’assurer à partir de 1996 la gestion d’un cinéma d’art et d’essai à Trappes. En 2002, il change d’orientation et s’installe en Ardèche. Formé au métier de scénariste BD notamment pendant six mois à l’école en ligne, l’Atelier BD, dont il est le premier scénariste formé, il tente sa chance sous les encouragements de Philippe Bonifay et Jean-David Morvan.


Son premier projet accepté par un éditeur est une histoire émouvante, l’Envolée sauvage, qui traite avec tact et sensibilité de la Shoah. Vendu à plus de 13.000 exemplaires, ce diptyque mis en images par Arno Monin et paru chez Bamboo a été récompensé par plusieurs prix et salué par la critique. Dans la foulée est sorti Gemelos, un diptyque dessiné par Michele Benevento s’intéressant au trafic d’organes en Colombie au travers d’une confrontation entre deux jumeaux issus de milieux opposés.


En 2009, Laurent Galandon publie trois nouveaux albums et annonce déjà six autres albums en préparation. Cela commence le 20 mars par un one-shot sur les gens du voyage au début du XXe siècle chez Dargaud dans la collection d’auteurs Long Courrier : Quand souffle le vent... dessiné par Cyril Bonin. Cela se poursuit avec 4 diptyques chez Bamboo : l'Enfant maudit dessiné par Arno Monin (sortie du T.1 le 17 mai) sur fond de mai 1968 ; Tahia El-djazaïr dessiné par A.dan (sortie du T.1 en juin 2009) sur la guerre d’Algérie ; le Cahier à fleurs dessiné par Viviane Nicaise sur le génocide arménien et Shahidas dessiné par Frédéric Volante sur les femmes kamikazes.


J’ai eu l’occasion d’interviewer Laurent Galandon pour Auracan.com et je prépare un coup de projecteur avec un concours à la clé à l’occasion de la sortie de l’Enfant maudit. Laurent Galandon fait partie des auteurs talentueux et humanistes auxquels je crois particulièrement. Je lui souhaite un très joyeux anniversaire et beaucoup de succès dans sa nouvelle activité à temps complet, l’écriture de scénarios de bande dessinée.
Enregistrer un commentaire