Rechercher dans ce blog

Fil d'actualité Twitter

jeudi 19 mars 2009

La Bande dessinée à la foire artparis - échos du vernissage

Le tout Paris et les professionnels se précipitaient hier à la foire de l’art contemporain au Grand Palais de Paris. Pour la première fois, artparis accueille la bande dessinée. D’une part, le passionné et expert Jean-Marc Thévenet a réuni une jolie palette d’œuvres d’auteurs dans une exposition découverte du neuvième art marquante. D’autre part, des galeries spécialisées dans la bande dessinée font leur entrée officielle parmi les exposants : la distinguée galerie du 9e art et la clinquante galerie Slomka. Visite guidée.

Artparis, le grand rendez-vous de l’art contemporain ouvre ses portes au grand public aujourd’hui et se refermera lundi 23 mars. Contrairement au Salon du Livre, qu’elle avait boudé pour cause de loi sur le piratage numérique, Christine Albanel, ministre de la Culture et de la Communication s’est offert hier un long tour de ce prestigieux thermomètre du marché de l’art. Henri Jobbé-Duval notamment servait de guide parmi les quelques 115 galeries présentes et les nombreux invités curieux de découvrir la scène artistique internationale du moment. Décidément, le livre n’a pas de chance, la ministre ne s’est pas arrêtée sur les stands BD.

Le cadre somptueux du Grand Palais donne une dimension grandiose et luxueuse de ce vaste marché de l’art. Les organisateurs Caroline Clough Lacoste et Henri Jobbé-Duval continuent, dix ans après la première édition, à enrichir l’offre de peintures, dessins, photographies ou sculptures proposés aux collectionneurs et amateurs de belles pièces. Les exposants s’internationalisent et se diversifient. Caroline Clough Lacoste insiste sur le caractère festif : « nous avons initié des expositions thématiques grand public comme cette exposition de bandes dessinées conçues par Jean-Marc Thévenet ou encore cette confrontation entre street art et figuration libre organisée par Serge Malik ». La promenade dans les allées permet de se rendre compte de l’extrême diversité de l’offre et multiplie les coups de cœur.

Côté bande dessinée, Jean-Marc Thévenet a demandé à une douzaine d’auteurs de prêter quelques une de leurs œuvres pour donner un patchwork sobre mais efficace de la vitalité du neuvième art. Dans son livret, il prévient les visiteurs sur son intention. « L’exposition "les auteurs de bande dessinée s’exposent à artparis" ne s’adresse ni à la critique bédéphilique, ni aux historiens de la bande dessinée ». Cet éclairage contemporain n’en est pas moins intéressant tant pour les profanes que les initiés. Jugez plutôt la liste des artistes : Moebius avec deux encres de chine, l’Homme de Ciguri, Jacques de Loustal, avec de ravissantes planches en couleurs directes d’un Garçon romantique, Miles Hyman avec des inédits au fusain Fat Billy, Winschluss, lauréat au Festival international de la Bande Dessinée à Angoulême avec Pinocchio, Jean-Claude Götting avec plusieurs acryliques, François Avril avec des encres de chine au pinceau ou encore Piotr, Igort, Ilan Manouach, Joanna Hellgren, Conrad Botes ou Fabien Wershaere. Un aperçu éclectique, international et intergénérationnel de la bande dessinée. Une initiative à encourager car l’exposition a vraiment toute sa place dans un tel salon.

Côté commercial, la toute jeune Galerie Slomka a réussi à convaincre les organisateurs de lui ouvrir les portes. Elle a d’ailleurs servi d’aiguillon aux concurrents. L’estimée Galerie du 9e Art qui envisageait sa participation depuis trois ans a réagi en demandant aussi un stand à la dernière minute. Francis Slomka préfèrerait qu’on dise qu’il serve de « locomotive ». Peu importe les mots, le mouvement est lancé et déjà les professionnels envisagent une participation à la FIAC, la Foire international d’art contemporain.

Les deux stands installés dans deux faces opposées du salon proposent des œuvres radicalement différentes.

La Galerie Slomka plus spacieuse expose des pièces de toute taille, à une peinture de Philippe Geluck à un portrait d’Iznogood par le Nicolas Tabary, le fils du créateur, en passant par des tableaux de Moebius dont un réalisé spécialement pour l’occasion en hommage à Alain Baschung, des dessins qui s’apparentent parfois à des dédicaces d’auteurs classiques, des extraits de dessins animés de Walt Disney ou d’Uderzo, des mangas de Tezuka ou Miyasaki, ou des comics … Volontairement grand public dans le choix des auteurs, les prix ne le sont vraiment pas.

Dans un espace beaucoup plus restreint, la Galerie du 9e Art a rassemblé des pièces qui font honneur à la bande dessinée contemporaine avec une très belle affiche d’auteurs actuels comme Juanjo Guarnido, André Juillard, Régis Loisel, Enrico Marini, Frank Pé, François Schuitten (ce tableau ci-contre avec de raes couleurs directes)… Les deux galeries proposent d’ailleurs certains auteurs communs comme Tex Avery, Enki Bilal, Walt Disney, André Franquin, Philippe Druillet, Moebius, Charles Schulz ou Albert Uderzo.

Conclusion de cette entrée de la bande dessinée dans l’art contemporain la semaine prochaine. Déjà 40.000 personnes sont attendues pendant ces six jours. En fonction des chiffres de ventes, des échos du public, le neuvième art pourrait bien enfin sortir de son enfermement. Ce serait une victoire pour tous ceux qui militent pour un art à part entière.
__________
Photos © Manuel F. Picaud / Auracan.com
(cliquez pour les agrandir)

artparis 2009 : Grand Palais - avenue Winston Churchill - 75008 Paris - site ouverture au public du 19 au 23 mars 2009 de 11h à 20h30 (lundi jusqu’à 18h) - entrée : 15 €
Galerie Slomka : 3 rue Dante - 75005 Paris - tél : +33 (0)1 43 29 43 29 - site
Galerie du 9e Art : 4 rue Crétet - 75009 Paris
- tél : +33 (0)1 42 80 50 67 - site.


Enregistrer un commentaire