Rechercher dans ce blog

Fil d'actualité Twitter

vendredi 13 mars 2009

BD : les Gardiens du Sang T.1 de Convard, Falque et Jusseaume

Le cardinal assassiné et le généticien traqué

De nos jours, en région parisienne.
Un homme est surpris un poignard ensanglanté à la main laissant derrière lui, mort et baignant dans son sang, le cardinal Motteli, conseiller en génétique du Pape et grand spécialiste de la génomique. L’homme fuit prestement et rejoint l’appartement de celle qui fut sa compagne. Jean Nomane, tel est son nom, réapparaît de façon fracassante après trois années où il avait totalement disparu…

Où était-il passé durant ce temps ? A-t-il vraiment occis Motelli ? Pourquoi de mystérieux personnages surnommés « les voltigeurs » le traquent et cherchent à l’éliminer ? Quels secrets inavouables cachait le cardinal assassiné ? Pourquoi des scientifiques de renommée internationale sont tués à Londres et à Berlin ? Qui est donc Monsieur Grégoire, colonel d’une très discrète brigade du Ministère de l’Intérieur ?
Autant de questions qui inaugurent une série qui s’annonce passionnante.

1998. Trois années avant les événements du
Triangle Secret, Didier Convard revient sur ceux par qui tous les malheurs arrivèrent : les Gardiens du Sang. Ici, « toute l’histoire se tient du côté des “méchants” » précise le scénariste. « Le récit se déroule essentiellement dans le milieu de la génétique, un domaine sur lequel travaillent depuis longtemps les Gardiens du Sang… »

Dans ce récit contemporain,
les Gardiens du Sang font tout pour cacher l’existence d’un étrange laboratoire installé à l’Académie pontificale des Sciences au cœur même de la cité du Vatican. Sans que nous sachions encore si le Pape est au courant des agissements peu chrétiens de ces apprentis sorciers, plusieurs dignitaires de la « Haute Loggia » sont particulièrement impliqués dans ces recherches confidentielles visant à découvrir l’immortalité !

Après I.N.R.I. et Hertz, cette nouvelle extrapolation du Triangle Secret comptera quatre opus de 54 pages chacun, dont 44 planches seront mises en scène par le fidèle et efficace Denis Falque. Comme l’on ne change pas une équipe qui a fait ses preuves, chaque tome bénéficie d’une couverture signée André Juillard et 10 planches sont confiées à un dessinateur invité qui met en scène un flash-back historique.

Pour ce premier tome,
Patrick Jusseaume se penche sur le parcours de l’énigmatique Joseph Balsamo, alias le Comte de Cagliostro, rendu célèbre par Alexandre Dumas et pour lequel Convard s’est particulièrement passionné : « C’est un personnage très intéressant, l’un des fondateurs de la maçonnerie égyptienne. Certains affirment qu’il aurait presque atteint l’œuvre suprême du filtre de l’immortalité. Si on sait que c’est du pipo, ça ne l’est pas dans mon histoire ! » Effectivement, les Gardiens du Sang vont tout faire pour récupérer le crâne de Cagliostro que Jean Nomane a en sa possession. Un jeu dangereux où il risque de perdre beaucoup…

Une dernière chose : savez-vous que « Nomane » est d’origine arabe et signifie « le sang » ? Décidément,
Convard ne laisse jamais rien au hasard !

© Brieg F. Haslé - [dBD]

__________________
Les Gardiens du Sang - T.1 : Le Crâne de Cagliostro - de Didier Convard, Denis Falque, Patrick Jusseaume, André Juillard et Paul - Glénat, collection La Loge noire- 13
Enregistrer un commentaire