Rechercher dans ce blog

Fil d'actualité Twitter

mercredi 22 avril 2009

Avant-première : le Dernier des Schoenfeld de Bartoll et Hervan

La nouvelle série 2009 des époux Bartoll s'intitule le Dernier des Schoenfeld. Ils attendent presque mon anniversaire pour publier le premier tome dessiné par Cédric Hervan. La parution est programmée le 20 mai chez Glénat dans la collection Grafica. La couverture que Cédric Hervan m'a adressée pour ce blog en avant-première (un grand merci à lui pour cette exclusivité) aura "un double pelliculage sur la couverture (un peu comme l’Ordre de Cicéron de Gillon) et sera accompagné d’une jaquette des « 40 ans découvertes » de Glénat (comme Magus, St Germain, etc.)."

C'est sans doute l'histoire la plus intimiste et la plus intime d'Agnès et Jean-Claude Bartoll. Rappellez vous ce qu'ils en disaient lors d'une interview réalisée pour Auracan.com

Il s’agit d’une adaptation BD d’un scénario télévisuel où vous évoquez des éléments autobiographiques.
Jean-Claude Bartoll : En effet cette série a d’abord fait l’objet d’un développement pour la TV. Nous avions même un casting de comédiens familiers du grand public qui soutenaient le projet. Mais, [...] le temps est passé…
Agnès Bartoll : Schoenfeld est le nom de jeune fille de ma mère aujourd’hui décédée. Une femme de caractère, journaliste et écrivain engagée dans de nombreuses causes durant près d’un demi-siècle. Mais, elle ne nous a jamais parlé de ses parents disparus durant la Seconde Guerre mondiale, ni de leur histoire ou leurs origines. Jean-Claude avait néanmoins recueilli certaines de ses confidences avant sa mort. Il a ensuite appris qu’une association lançait un appel afin de recueillir les noms des personnes déportées pour les inscrire sur un mur du souvenir et m’a incité à les contacter. Je l’ai fait mais je ne savais pas très bien à quoi m’attendre… Puis, trois jours plus tard, je reçois les photocopies des cartes d’identité de mes grands parents et de mon arrière-grand-mère, tamponnées de la mention « juif », ainsi que celle d’un listing de l’administration allemande recensant les occupants de l’avant-dernier convoi parti de Drancy pour Auschwitz. Et, le nom de Schoenfeld y était inscrit en toutes lettres ! À partir de là, j’ai mené un travail d’investigation aux Archives Nationales afin d’en savoir un peu plus sur ces aïeux que je n’ai jamais connu. J’ai eu la chance de retrouver de nombreux documents, autant français qu’allemands, dont la lettre de dénonciation d’un « bon français » qui souhaitait récupérer l’usine de mon grand-père car il était inconcevable qu’un « sale juif en soit le propriétaire » (ce dernier avait quand même reçu la Légion d’Honneur en 1918 pour bravoure au combat…) J’étais secouée par toutes ces découvertes. Jean-Claude m’a alors proposé d’écrire une fiction à partir des éléments réels que j’avais recueillis. Comme une sorte de catharsis en quelque sorte. C’est ainsi qu’est né Le dernier des Schoenfeld !
Jean-Claude Bartoll : Il s’agit bien d’une fiction qui tourne autour de deux familles : les Schoenfeld et les Auberoche. Cette dernière récupèrera tous les biens de la première. Pourquoi et comment ? Nous l’apprendrons par un homme, John Dillman, qui découvre qu’en réalité il se nommait Schoenfeld à sa naissance. À partir de cet instant, il va mener l’enquête sur ses origines avec l’espoir de retrouver son « vrai » père qui n’est peut être pas mort quarante ans plus tôt ! John croisera aussi l’amour sur sa route et soufflera la poussière sur d’ignobles secrets que certains ne souhaitent pas voir mis à jour. Il faut préciser que le traitement n’est pas manichéen. Il y a des gentils et des méchants dans chacune de deux familles. Pas que du noir et blanc mais beaucoup de gris…


Et voici comment me la présentait Cédric Hervan au démarrage de cette trilogie toujours pour une interview pour Auracan.com :
« L'histoire débute en 1983. Le personnage principal, John Dillman, vit aux États-Unis. Un jour, il est appelé au chevet de sa mère, mourante. Celle-ci, avant de s'éteindre, va lui confier un terrible secret qui le concerne directement, mais aussi toute une branche de sa famille dont il ignorait l'existence. C'est pour lui un grand choc qui va transformer sa vie… Il s'envolera alors pour le Périgord, en France, sur les traces de cette partie de sa famille. C'est une grande histoire familiale encrée dans les drames du 20e siècle, la quête d'un homme à la recherche de son véritable passé et qui se heurte à des secrets bien enfouis… »

Un album très attendu.
__________
illustrations © Hervan - Bartoll / Glénat (retrouvez de nombreux croquis, dessins et planches sur le blog de Cédric Hervan)
Enregistrer un commentaire