Rechercher dans ce blog

Fil d'actualité Twitter

vendredi 12 juin 2009

Robin - T.1 de Héloret et Pierre Boisserie

Visite d’un mythe

Le mythe de Robin des Bois est ancré dans l’imaginaire collectif. Pourtant les adaptations en bande dessinée sont rares depuis le dessin animé éponyme de Walt Disney. Manu Larcenet s’y est essayé dans un style très personnel avec les Légendes de Robin des Bois aux éditions Poisson Pilote en 2003 ou dans une version inachevée (Robin de Sherwood) par Denis Leroux et Marc Lizano aux éditions Carabas en 2004. Les précédentes tentatives hyper classiques datent des années 70 (Robin des Bois par de la Fuente, le roi de Sherwood de Martin Sièvre et J. Ollivier). Pierre Boisserie avait envie de revisiter cette légende et de proposer sa vraie histoire du fameux saxon Robin Loxley. Occasion aussi de retrouver Héloret, le dessinateur de la série Eastern et dont le vrai nom est Stéphane … Robin, ça ne s'invente pas !


En ces temps des Croisades, l’Angleterre est dominée par les Normands qui oppressent les Saxons. Les mœurs sont également légères. Ainsi naît d’une union illégitime, Robin, fils du Comte Robert de Huntington. Il est confié à une famille d’archers, les Loxley. Dans la ville voisine, Faucumberg, le Shérif de Nottingham élève sans le savoir Jean, le fils d’un homme de sa garnison et de son épouse. Enfin, une femme se présente à l’abbaye de Sainte-Mary pour y accoucher de Will, le fruit d’un rapport sexuel … avec le père abbé. Comment les trois bâtards vont-ils se rencontrer ? Comment est née la haine entre le Prince Jean et Robin ? D’où vient l’idylle entre Marianne et Robin ? Autant de questions auxquelles les auteurs répondent dans ce T.1.

Pierre Boisserie s’est beaucoup documenté pour écrire cette histoire. Son récit original sur la jeunesse de Robin et des protagonistes est d’autant plus vraisemblable qu’il s’appuie sur des scènes mémorables comme la rencontre de Robin et Petit-Jean sur un tronc d’arbre permettant de traverser la rivière ou les exactions du Shérif de Sherwood et son adjoint Guy de Gisbourne sur la population paysanne saxonne. La mise en place des personnages est solide et réserve de nombreuses options de développement. Les dialogues bien écrits. Le dessin doux et expressif d’Héloret s’adapte parfaitement au ton léger malgré quelques scènes particulièrement crues. Il est servi par des couleurs douces, peut-être un peu ternes, de Delf qui bonifient son trait précis et fin.

Un pur et rare moment de détente.
___________
Robin - T.1 : les trois Bâtards – de Héloret et Pierre Boisserie - éditions 12 bis - 11 juin 2009 - 13,00 €
Enregistrer un commentaire