Rechercher dans ce blog

Fil d'actualité Twitter

lundi 27 juillet 2009

Joyeux anniversaire Jérôme Félix !

Jérôme Félix fête aujourd'hui ses 37 ans. Dessinateur de formation et scénariste talentueux, il a publié cette année avec le jeune Paul Gastine le premier volet d'une nouvelle série d'aventures chez Bamboo : l’Héritage du diable. Occasion de le rencontrer et de l'interviewer pour Auracan.com.

Né en Normandie où il réside toujours, Jérôme Félix s'est formé à l'école BD d'Angoulême. Il a débuté dans l'illustration de documentaires pour enfants aux éditions Flammarion et pour un journal des tout petits Mon Petit Quotidien. Il est aujourd'hui salarié à mi temps d'un centre culturel où il anime nortamment un atelier de dessin et de BD. A partir de 2000, il scénarise ses trois premiers albums BD avec Florent Heitz : Zoé et Célestin (2 tomes parus aux éditions A.N.B.D.) et neuf Vies pour un six coups (édition Triskel). Repéré par Soleil, il collabore à deux dessinateurs particulièrement prometteurs : Vincent Mallié (la trilogie l’Arche) de 2003 à 2005 et Joël Parnotte (un Pas vers les étoiles) en 2004. Il passe ensuite chez Bamboo où il commence la série Uchronia avec Alex Kramp en 2004, puis dernièrement l'Héritage du Diable avec Paul Gastine. Entre les deux, il signe une commande sur le football chez Emmanuel Proust, Match décisif dessiné par Marek et paru en 2008. Et il participe à un ouvrage collectif sur le débarquement en Normandie juin 1944.


Côté projets, il prépare
deux albums Mort et Entêté avec Gunt [alias Guillaume Poux, ndlr ; voir son blog] et Hollywood Boulevard avec Ingrid Liman [voir son blog] pour le 7 octobre chez Bamboo

voici comment il présentait le second lors de son interview réalisée pour
Auracan.com.
JF : Cela se passe dans le Hollywood mythique de 1937. Dans une firme, la vie des stars est entièrement scénarisée par des scénaristes. On scénarise des mariages, des divorces, y compris la mort, et le héros est un scénariste. Imaginez que la mort de James Dean a été écrite et qu’il coule en fait de jours heureux dans un village en touchant des royalties. Et parallèlement, on va raconter une histoire d’amour à la Frank Capra, une de mes grandes idoles. Pour moi, c’est un plaisir d’aller explorer un tel univers. C’est une histoire assez romantique en deux volumes chez Bamboo. C’est un éditeur avec qui cela se passe merveilleusement bien et qui m’a redonné confiance. Hervé Richez a fait un travail remarquable d’accompagnement sur l’Héritage du Diable. C’est un vrai directeur de production. Et ce n’est pas du fayotage !


D’autres projets sinon ?
JF : Il est question d’écrire le prochain scénario d’Arno Monin qui a fait l’Envolée sauvage et l’Enfant maudit. Laurent Galandon, son scénariste attitré, n’a pas réussi à trouver une histoire qui lui convienne et donc je ferai un peu l’intérim, un intérim sympathique, en attendant qu’ils se retrouvent. J’ai une éthique dans ce métier : ne pas piquer les dessinateurs déjà pris dans une série. Comme ils ont envie de faire une pause, je veux bien faire l’intérim. L’histoire serait un récit policier dans un petit village de Normandie. Cela devrait s’appeler Martin Bonheur.

Une activité riche chez Bamboo dans la collection Grand Angle pour un auteur passionné par son métier. Coup de chapeau aussi pour un auteur sympathique qui n'hésite pas à donner un coup de main aux plus jeunes.
Je lui souhaite un excellent anniversaire !
Enregistrer un commentaire