Rechercher dans ce blog

Fil d'actualité Twitter

samedi 4 juillet 2009

Le Tour des Géants de Nicolas Debon

Le 4 juillet 2009 s’élance la 96e édition du Tour de France. Après Aire Libre chez Dupuis avec l’Aigle sans orteils de Lax, la collection d’auteurs Long Courrier de Dargaud donne carte blanche à un nouvel entrant dans l’univers de la BD sur ce thème de la Grande Boucle. Nicolas Debon replonge ainsi dans le passionnant Tour de France de 1910. Si le Tour comporte aujourd’hui 21 étapes pour une distance d’environ 3.500 kilomètres avec 180 coureurs, l’édition de 1910 faisait le tour complet de l’hexagone de l’époque en 15 étapes de 4.735 kilomètres et 110 concurrents.

Le Tour des Géants raconte l’affrontement prodigieux, à la régulière, de deux champions d’exception, le Luxembourgeois François Faber, vainqueur du Tour 1909 et Octave Lapize, double vainqueur du Paris-Roubaix. Henri Desgrange, cofondateur du Tour, Directeur de la Course et rédacteur en chef de l'Auto, l’ancêtre du journal l’équipe, attise la rivalité des deux hommes pour faire monter l’audience ! Déjà !

Cet album permet de revivre une course palpitante en quinze chapitres, ou quinze étapes haletantes. Il présente ces drôles d’engins au système de vitesse bien compliqué, sans dérailleur, aux freins tout nouveaux, aux jantes en bois et aux tubes déjà profilés. Il brosse avec soin la compétition, mais aussi les dérives, les fraudes, le dopage ou les malveillances, ou encore les intempéries, la montagne, les repos. Il rend les deux concurrents particulièrement sympathiques dans leurs efforts de réussir sans tricherie leur course. Et finalement le Tour apparaît bien comme « une accumulation disproportionnée de souffrances pour quelques secondes d’une joie amère pour les plus chanceux. » Le style graphique dans deux tons bleu et marron et de longs récitatifs donne un côté ancien plutôt bien réussi.

Un album qui fait aimer le Tour.
________

Le tour des Géants - de Nicolas Debon – Dargaud, collection Long Courrier - 14,50 € - 19 juin 2009
Illustration : planche 1 : le top départ courtesy
Nicolas Debon – Dargaud
Enregistrer un commentaire