Rechercher dans ce blog

Fil d'actualité Twitter

mercredi 12 août 2009

Joyeux anniversaire Jirô Taniguchi !

Jirô Taniguchi fête aujourd’hui ses 62 ans. Le plus européen des mangakas vient de publier chez Casterman, dans la collection d’auteurs Écritures, Un Zoo en hiver, un album largement inspiré de ses débuts dans cet art. Il prépare un nouvel album chez Kana (Dargaud) avec Jean-David Morvan au scénario : Mon Année sera une histoire en couleurs en quatre tomes. Et son actualité est aussi l’adaptation au cinéma de son album emblématique Quartier lointain.

J’ai eu l’occasion de le rencontrer lors d’un passage éclair à Paris au cours duquel il a répondu à quelques question de Stéphane Jarno, rédacteur en chef adjoint de Télérama.


Né en 1947 à Tottori au Japon, Jirô Taniguchi publie son premier album Un Été desséché en 1970. Il poursuivra avec le scénariste Natsuo Sekikawa sur plusieurs histoires dont Au temps de Botchan en cinq tomes. A partir de 1991, il signe des albums comme auteur complet. Son premier ouvrage publié en français, l’Homme qui marche, remonte à 1995. Depuis lors, Casterman et Kana ont édité en français une quarantaine d’ouvrages qui ont su séduire un public au-delà de tout clivage. Il rassemble les lecteurs de BD comme les lecteurs de littérature classique, les amateurs de BD franco-belge comme les fans de mangas, il attire aussi un public féminin. Il touche à des genres variés comme le western, la science fiction ou l’historique mais encore des récits plus intimistes voire autobiographiques comme le tout dernier Un Zoo en hiver.


Son plus grand succès sort en France en 2002. Vendu à plus de 250.000 exemplaires, Quartier lointain obtiendra l’Alph’art du du meilleur scénario étranger à Angoulême et le prix de la meilleure BD adaptable au cinéma au Forum international Cinéma & Littérature de Monaco en 2003. Le réalisateur belge Sam Garbarski, auteur du Tango des Rashevski et d’Irina Palm a d’ailleurs commencé en Savoie et au Luxembourg le tournage de ce scénario transposé dans la France des années 60. A ce propos, Jirô Taniguchi explique : « Je n’ai pas été impliqué directement à l’élaboration du scénario. On me l’a donné à lire et on m’a demandé mon accord que j’ai donné. Pour moi le manga et le cinéma sont des genres totalement différents. Et je pense qu’en tant qu’auteur de manga, il valait mieux que je laisse œuvrer les spécialistes du cinéma. Sur la transposition de mon histoire dans la France des années 60, à la lecture du scénario, je n’ai constaté aucun problème. »


Après avoir réalisé avec Moebius l’album Icare chez Kana, il prépare avec Jean-David Morvan une histoire sur une jeune trisomique dans la région de Reims. En grand format, la série Mon Année comportera 4 tomes de 62 pages en couleurs. Par ailleurs, il est en train de préparer l’adaptation du roman Années douces de Hiromi Kawakami. Côté projet, Jirô Taniguchi confie aussi : « Pour l’instant il n’y a pas de projet signé de manga qui donnerait dans l’autobiographie. Cela étant dit, j’ai en moi en germe une idée de récit qui serait une nouvelle fois nourrie par mes expériences personnelles. Il s’agirait de l’histoire d’une famille japonaise qui courrait de l’ère Meiji (deuxième moitié du 19e siècle) jusqu’à nos jours. » En attendant, ses prochaines sorties sont chez Casterman, avec la série Blanco et la réédition d’Au temps de Botchan. L’auteur continue de nous transporter magnifiquement à travers ses histoires et nous transmettre l’émotion. Je lui souhaite de continuer encore longtemps et lui adresse mes meilleurs vœux à l’occasion de son anniversaire ! お誕生日おめでとうございます (o tanjôbi omedetô gozaimasu)

_________
Photo © Manuel F. Picaud / Auracan.com
Remerciements à Stéphane Jarno pour sa présentation et interview de l’auteur

Enregistrer un commentaire