Rechercher dans ce blog

Fil d'actualité Twitter

vendredi 25 septembre 2009

Joyeux anniversaire Jacques Martin !

Les légendes encore vivantes de la BD franco-belge sont peu nombreuses à avoir participé avec Hergé ou Jacobs à cette incroyable aventure au lendemain de la Seconde Guerre mondiale. Parmi ces octogénaires, comme Eddy Paape, Liliane et Fred Funcken, Albert Weinberg, André-Paul Duchâteau, Dino Attanasio, Albert Uderzo ou Paul Gillon, Jacques Martin fête aujourd’hui ses 88 ans. En 2009, son éditeur Casterman publie 24 de ses albums dans des intégrales petit format et deux albums collectors du Sphinx d'Or (Alix) et le Repaire du Loup (Lefranc) et pendant que des auteurs jeunes et moins jeunes poursuivent sa collection avec 8 nouveautés en 2009.


Jacques Martin a marqué son époque par une carrière exceptionnelle de dessinateur et de scénariste qu’un simple billet ne pourrait jamais résumer. L’un des maîtres de la BD d’aventures historiques a réalisé une œuvre immense depuis la 1ère parution d’Alix en 1948. Fort d’une culture historique et artistique hors du commun qu’il a su entretenir et développer, ainsi que d’une longue collaboration chez Tintin et dans les studios Hergé, il a su créer des personnages dont les aventures passionnent toujours aujourd’hui.

Après Alix à l’époque de César, il crée en 1952 Guy Lefranc, journaliste des années 50. Trente ans plus tard, en 1984, il étend la galerie de héros à Jhen, contemporain de Gilles de Rais au Moyen-âge avec Jean Pleyers, et Arno, à l’époque napoléonienne avec André Juillard. En 1991, il donne naissance à Orion, contemporain de Périclès de la Grèce Antique et en 1999, à nouveau avec Jean Pleyers à Kéos, dans l’Egypte après la mort de Ramsès II. Enfin en 2003, sort le 1er tome de sa série Loïs imaginée à l’époque de Louis XIV. Il aurait aimé encore créer d’autres personnages par exemple à l’époque de Sissi au 19ème siècle.


Soucieux de transmettre ses connaissances, il eut l’idée de réaliser des albums didactiques sur l’antiquité, sous la bannière les Voyages d’Orion devenus les Voyages
d’Alix. Ces ouvrages reconstituent les monuments et les costumes d’époques en grande partie disparus. L’éditeur a misé sur le développement de ces séries en publiant aussi des Voyages de Jhen sur le moyen-âge, de Loïs sur Versailles, de Lefranc sur l’histoire de l’aviation jusqu’en 1918, voire des costumes de la Révolution à Napoléon. Cette dernière collection aurait dû être un Voyage d’Arno, mais les droits sont restés chez Glénat…


Finalement, Jacques Martin a créé une école à son nom
en s’entourant de dessinateurs, puis de scénaristes qui poursuivent et développent son œuvre, avec plus ou moins de succès. Une maladie oculaire l’ayant affaibli, son héritage artistique est géré par un comité éditorial composé de ses deux enfants et de deux représentants de Casterman, qui cherche à trouver la formule magique. Je souhaite à Jacques Martin une très bonne santé et un joyeux anniversaire !
____________________
Photo © Manuel F. Picaud – Auracan.com
Enregistrer un commentaire