Rechercher dans ce blog

Fil d'actualité Twitter

jeudi 15 octobre 2009

Auteurs BD : interview de Jean Raspail et Jacques Terpant

Le célèbre romancier Jean Raspail, 84 ans, et le dessinateur réaliste Jacques Terpant, 52 ans, constitue un couple inattendu, a priori improbable et pourtant il fonctionne à merveille. Jacques Terpant a en effet eu la bonne idée de se lancer comme auteur complet en adaptant en bande dessinée le roman de Jean Raspail au titre étonnant et plein de sens : Sept Cavaliers quittèrent la Ville au crépuscule par la porte de l'ouest qui n'était plus gardée édité par les éditions Robert Laffont en 1993.

Le premier tome paru chez cet éditeur vient d’être réédité chez Delcourt avec une nouvelle couverture et un véritable complément graphique en même temps que paraît le deuxième tome. On y retrouve une atmosphère et un parfum à la Corto Maltese d’Hugo Pratt. La référence n’est pas un hasard tant le parcours du romancier – notamment membre des Écrivains de Marine – s’en rapproche par ses voyages et son inspiration. Rencontre exceptionnelle avec deux représentants du Royaume imaginaire de la Patagonie... L'intégrale de l'interview se retrouve comme toujours sur Auracan.com. En voici un extrait avec quelques illustrations inédites dont une case du prochain et dernier tome.


Sept Cavaliers T2, extrait de la planche 48 © Terpant - Raspail / Delcourt

Quel est le message que vous souhaitez passer au travers de ce récit ?
Jean Raspail : Mes livres sont bourrés de messages de tous genres mais quand je commence un livre je ne l’écris pas pour délivrer un message quelconque. Je l’écris parce que je me raconte une histoire. Et ce faisant, tout ce qui appartient à moi-même, à l’univers qui me plait entre dedans. On peut peut-être parler de messages subliminaux. On y trouve les sentiments, les postures, les tournures, les attitudes que j’aime.
Jacques Terpant : Ce n’est peut-être pas le bon mot. Il n’y a pas de démonstration en tout cas. C’est une histoire.
Jean Raspail : Ces gens-là ont le sens de l’honneur, de la fidélité à certaines choses. Ils placent leur fierté dans des choses importantes mais aussi des détails comme par exemple l’habillement, l’attitude, le dialogue et la façon de se tenir. Mais en même temps je n’ai pas écrit le livre pour cela. Pour répondre plus brièvement à votre question, je vais vous dire ce que j’écris en dédicace : « À cheval ! On s’en va. Il est temps… ». C’est tout et ça vous donne le sens du livre.

Sept Cavaliers T3, extrait inédit du 3e tome à paraître en 2010 © Terpant - Raspail / Delcourt
____________________
Propos recueillis par Manuel F. Picaud en septembre 2009

Tous droits réservés. Reproduction interdite sans autorisation préalable
Coordination rédactionnelle : Brieg F. Haslé © Manuel F. Picaud / Auracan.com
Remerciements à Anne Caisson et Marya Smirnoff
photo de Jacques Terpant dans les bureaux de Delcourt à Paris © Manuel F. Picaud / Auracan.com
Enregistrer un commentaire