Rechercher dans ce blog

Fil d'actualité Twitter

vendredi 9 octobre 2009

BD - Les Aigles de Rome – T.2 - d'Enrico Marini

Marcus et Arminius face à leurs destins

En alternance avec le Scorpion (scénario de Stephen Desberg), Enrico Marini s’est lancé seul dans une série qui allie son goût pour l’Histoire et l’Italie. Ce dessinateur acharné, soucieux du moindre détail, a conçu un récit antique où il peut exprimer tout son immense talent.

Début de notre ère. Le prince germain Sigmar est défait par les Romains. Son fils Ermanamer, devenu Arminius, va être entraîné à la dure à Rome avec Marcus Valerius Falco par le père de ce dernier à la demande même de l’empereur Auguste. Leur haine réciproque va évoluer en vraie amitié. Formés à être de valeureux soldats, ils s’initient aussi aux plaisirs de la chair, mais divergent bientôt sur le sens de leur vie. Marcus voue une passion pour une femme Priscilla promise à un autre tandis qu’Arminius s’enflamme pour la guerre.


Autant le premier livre pouvait manquer un peu d’originalité, autant le deuxième installe déjà cette série comme un must du genre aux côtés de Murena de Philippe Delaby et Jean Dufaux. Cette réussite tient bien sûr au dessin réaliste, élégant et vivant d’Enrico Marini servi par des aquarelles subtiles. Les reconstitutions authentiques de la vie quotidienne et de la ville romaine, les corps splendides des personnages, les scènes crues des faits d’armes et l’harmonie de l’ensemble concourent à ce constat. Mais le scénario développe également la psychologie complexe des personnages, épaissit l’intrigue et surprend le lecteur. Sans oublier des dialogues modernes non dénués d’humour.

Déjà un classique !

__________________

8.1 Bouton Commandez 100-30

Les Aigles de Rome - T.2 : Livre II - d'Enrico Marini – Dargaud – 9 octobre 2009 -13,50 €

Les planches de cette série sont exposées à la Galerie du 9e art à Paris jusqu’au 30 octobre 2009 -
Galerie du 9e Art www.galerie9art.com : 4 rue Crétet - 75009 Paris du mardi au samedi de 15h00 à 19h00 - Vernissage le 9 octobre 2009 à 18h00

Enregistrer un commentaire