Rechercher dans ce blog

Fil d'actualité Twitter

lundi 5 octobre 2009

Le diptyque Airborne 44 de Philippe Jarbinet

Un remarquable travail de mémoire.

Après la série le Boche des frères Stalner et Daniel Bardet chez Glénat et Malgré nous de Thierry Gloris et Marie Terray chez Quadrants, voici une nouvelle histoire durant la Seconde Guerre mondiale qui évoque ces soldats français ou belges enrôlés dans l’Armée allemande. Casterman a la bonne idée de publier en même temps les deux volets du diptyque Airborne 44 sur la dernière bataille des Ardennes mais aussi sur la Shoah. En s’appuyant notamment sur les conseils du Conservateur du Musée Décembre 1944, Philippe Jarbinet a travaillé plus de deux ans avec force et passion. Le résultat mérite incontestablement le détour.

Le sergent Luther Yepsen est un GI de la 82e Airborne [NDLR : 82 division aéroportée]. Jeune marié, il vient d’apprendre que sa femme le quitte. Il ère en cet hiver 1944 glacial dans une forêt des Ardennes. La plupart de ses compagnons d’armes ont péri. Certes, les Allemands ont pris le chemin du repli. Mais lors des derniers échauffourées, un soldat allemand isolé lui a arraché deux doigts en tirant sur lui. En tentant de rejoindre le reste des troupes alliées, le petit groupe de soldats rescapés rencontre deux enfants juifs en fuite, Rachel et Louis. Ils décident de s’arrêter tous ensemble dans un haras tombant comme un havre de paix. La ravissante Gabrielle est seule à tenir la maison. Pendant ce temps, des SS recherchent activement dans le secteur Egon Kellerman, déserteur... mais aussi époux de Gabrielle, coupable d'avoir accumulé des preuves sur la Shoah. Ces photos arriveront-elles aux libérateurs ?

Après avoir réalisé l’essentiel de sa carrière chez Glénat (Mémoires de Cendre, Sam Bracken...), Philippe Jarbinet, 44 ans, passe chez Casterman qui multiplie les séries de qualité sur 1939-1945. Cette histoire sentimentale entre Egon et Gabrielle est aussi un thriller émouvant où Egon tente d’échapper à ses poursuivants. Mais c’est surtout une manière originale de trouver à témoigner sur les ravages des génocides des juifs, intellectuels, communistes (mais aussi tziganes et homosexuels) mis en œuvre systématiquement par les nazis. Souvent les planches muettes se comprennent d’elles-mêmes tant le dessin réaliste est fin, précis et expressif, servi par de très belles couleurs directes à l’aquarelle. Les personnages y sont campés de manière juste et crédible. L’action se passent dans un temps très court à un rythme soutenu, le suspens est bien géré. Les deux albums se lisent d’une seule traite.

Sans nul doute,
les meilleurs albums de Philippe Jarbinet.
__________________

8.1 Bouton Commandez 100-30

Airborne 44 – T.1 : Là où tombent les hommes et T.2 : Demain sera sans nous avec un coffret cartonné - de Philippe Jarbinet http://www.jarbi.net – Casterman, collection ligne d’horizon – 23 septembre 2009 – 11,50 € chaque album
planche 3 © Philippe Jarbinet / Casterman
Enregistrer un commentaire