Rechercher dans ce blog

Fil d'actualité Twitter

mardi 13 octobre 2009

Scénariste BD : interview de Jérôme Félix

Jérôme Félix a trouvé chez Bamboo un nouveau départ. En cette année 2009, il sort pas moins de trois albums avec de jeunes auteurs : Paul Gastine, Ingrid Liman et Gunt. Pour Auracan.com, il présente le nouveau diptyque Boulevard Hollywood et son entrée dans le comique avec Deuxième chance - Mort et entêté. L’auteur de l’Arche avec Vincent Mallié et d’Un pas vers les étoiles avec Joël Parnotte décrypte comment il permet à de jeunes talents d’exprimer tout leur talent. Comme toujours voici un extrait illustré par des dessins exclusifs pour ce blog et totalement inédits signés Gunt, dessinateur de la Deuxième Chance.

La collection Grand Angle n’avait pas encore traité du cinéma, pourtant le modèle de la collection. Cette série Hollywood Boulevard est-elle en quelque sorte une commande de Bamboo ?
Pas du tout. J’entends souvent dire que les albums de Bamboo sont des commandes. Je trouve cela injuste. Je n’ai jamais eu autant de liberté que chez eux. Par exemple, lorsqu’on nous avait demandé à Gunt et moi de proposer un projet, nous étions partis sur une histoire se passant dans l’univers très à la mode du poker. Mais en affinant nos envies, nous avons développé une autre histoire bien moins vendeuse, celle de Mort et entêté. L’éditeur nous a dit de faire celle que nous sentions le mieux. L’idée d’Hollywood Boulevard remonte à quelques années déjà. J’en avais même parlé à Jean Wacquet au moment où je travaillais chez Soleil. Mon copain Vincent Mallié avait accroché à l’idée et on se disait qu’on s’y mettrait bien ensemble. Arrivé chez Bamboo, j’en ai reparlé à Olivier Sulpice et Hervé Richez [directeurs éditoriaux de Bamboo, ndlr]. Olivier Sulpice a tout de suite marqué un intérêt. Hervé Richez a suggéré à Ingrid Liman de me contacter.

Vous publiez en même temps la comédie Mort et entêté avec Gunt. Comment l’avez-vous rencontré ?
Gunt avait apprécié ma série l’Arche faite avec Vincent Mallié. Il l’a fait savoir à Hervé Richez qui me l’a fait savoir. Du coup, je suis allé sur le blog de Gunt. La différence de style entre ses précédents albums et ce qu’il poste sur son blog m’a paru incompréhensible. C’était cent fois meilleur. À croire que ce n’était pas le même dessinateur. Travailler avec Guillaume signifiait qu’il fallait que je comprenne pourquoi ses albums n’étaient pas au niveau de son remarquable travail personnel. Nous avons donc pris contact et beaucoup discuté. Au début, Gunt voulait un récit d’aventure pure type Indiana Jones mais en allant plus loin, j’ai deviné son envie de comédie. Une fois cette envie identifiée, nous avons commencé à imaginer les personnages que nous pouvions mettre en scène. Et là, surprise : non seulement Guillaume rigolait à mes conneries, mais me poussait à aller plus loin encore. C’est exactement comme ça que j’avais travaillé avec Vincent sur l’Arche. Ici, j’avais juste un peu plus de métier.


Deuxième Chance T1, recherches pour l'ex-libris offert avec l'album © Gunt - Félix / Bamboo
_____________
Propos recueillis par Manuel F. Picaud en septembre 2009
Crayonnés Deuxième Chance
T1, planches 35, 27 et 38 © Liman - Félix / Bamboo
Tous droits réservés. Reproduction interdite sans autorisation préalable
Coordination rédactionnelle : Brieg F. Haslé © Manuel F. Picaud / Auracan.com
Remerciements à Ariane Danezis

Enregistrer un commentaire