Rechercher dans ce blog

Fil d'actualité Twitter

jeudi 26 novembre 2009

Auteurs BD : Interview de Jean Van Hamme et Paul Teng

Jean Van Hamme vient d’inaugurer une exposition rétrospective sur son œuvre à la médiathèque de Reims. L’auteur aux multiples séries à succès, Thorgal, XIII, Largo Winch, Lady S., Wayne Shelton ou les Maîtres de l’orge, sans oublier sa reprise de Blake et Mortimer, sait aussi étonner ses lecteurs avec des projets moins ambitieux mais souvent très réussis. À l’occasion de la sortie du Télescope, mis en images avec brio par Paul Teng chez Casterman, il m'apparaissait nécessaire d'en savoir plus sur ce que Jean Van Hamme appelle son « chouchou »… Occasion aussi d'évoquer leurs autres projets. Voici un extrait de cet entretien dont l'intégralité est publiée sur Auracan.com, avec des illustrations inédites.

C’est donc Casterman qui vous a proposé Paul Teng…
Paul Teng : Et qui a arrangé le mariage !
Jean Van Hamme : Oui, c’est cela. Un éditeur est parfois une agence matrimoniale. Dans ce cas, c’est un mariage réussi. Casterman m’a proposé différents dessinateurs. Mon éditeur m’a montré les dessins de Paul, que j’avais vaguement croisé au Lombard. Je me suis dit que c’était le dessinateur qu’il me fallait parce qu’il parvient à donner des expressions aux visages. Comme ce n’est pas une histoire d’action, tout est dans l’émotion, qu’il était important de pouvoir lire sur les visages des personnages. Enfin, soyons honnêtes, le Télescope est, en quelque sorte, un roman illustré. C’est donc à la fois ingrat et très difficile pour un dessinateur de le faire. Paul l’a réussi magistralement, et je n’ai absolument aucun regret.

Et pourquoi chez Casterman ?
Jean Van Hamme : J’ai l’impression que Casterman est plus doué que les autres éditeurs pour les one-shots, en ce sens qu’il travaille sur la longueur. J’ai pu voir cela avec le Grand pouvoir du Chninkel. Cette maison d’édition ne fait pas un tirage fabuleux dans un premier temps, elle ne prend pas trop de risques en fait, très peu même ! Mais elle est toujours prête à réimprimer. La plupart des éditeurs traditionnels travaillent plus les séries. Casterman a relativement peu de séries et travaille bien les one-shots. Cela me semblait donc tout naturel d’aller chez Casterman, d’autant qu’ils me faisaient la cour depuis quinze ans, depuis la sortie du Chninkel. Comme je connais bien Arnaud de la Croix et Louis Delas, je me suis dit « pourquoi pas, après tout ? ». Je trouvais la démarche intéressante, et je crois que je ne m’en mordrai pas les doigts.


Propos recueillis par Manuel F. Picaud en novembre 2009
Tous droits réservés. Reproduction interdite sans autorisation préalable
Coordination rédactionnelle : Brieg F. Haslé © Manuel F. Picaud / Auracan.com
Photo Jean Van Hamme et Paul Teng © Manuel F. Picaud / Auracan.com
le Télescope, crayonnés de la planche 10 © Teng - Van Hamme / Casterman
le Télescope, premier strip de la planche 45 © Teng - Van Hamme / Casterman
Remerciements à Kathy Degreef, Mona Fatouhi et Mickaël du Gouret
Enregistrer un commentaire