Rechercher dans ce blog

Fil d'actualité Twitter

mercredi 23 décembre 2009

BD : Vinci de Gilles Chaillet et Didier Convard

Gilles Chaillet et Didier Convard souhaitaient depuis des années retravailler ensemble plus longuement que dans le Triangle Secret. Quand Didier Convard envoie son scénario de Vinci au dessinateur de Vasco, celui-ci n’hésite pas une seconde, malgré ses nombreux chantiers en cours. Une histoire d’amour sous forme de thriller sur l’un des plus grands génies de l’humanité transformé en serial killer, cela ne se refuse pas pour un amateur érudit de l’Italie et en particulier de la Renaissance. Le deuxième volet de ce diptyque livre ses secrets tandis qu’un très beau tirage de luxe reprend les deux tomes, les planches encrées du 1er tome, les planches couleurs du second, complétés par 16 pages de croquis et un ex-libris.

Mais pourquoi ne voit-on jamais le visage de la femme qui semble avoir gagné toutes les faveurs du grand maître Léonard de Vinci ? Quel est le lien avec les défigurations dont sont victimes plusieurs notables? C’est François Ier qui raconte ces péripéties à l’Abbé Antoine de Vauluisant tandis qu’il lui apporte un tableau terrifiant qu’il n’a pas su se résoudre à détruire. De Milan à Florence, de Venise à Rome, Léonard de Vinci semble poursuivre une bien étrange et meurtrière mission. Mais le prévôt Vittore le soupçonne et entend bien le stopper dans ses cruels agissements…

Le titre du premier volet prend tout son sens dans ce deuxième épisodeDidier Convard dévoile qui est cet Ange brisé. Avec ce récit uchronique avec des accents de Tanâtos, il s’amuse à utiliser les inventions extraordinaires de Léonard de Vinci dans des intentions d’apparence moins nobles que le seul progrès technique. Il tend à démontrer que chaque homme, aussi brillant soit-il, a sa part d’ombre…

Son scénario ne manque pas de saveur et de rebondissements
jusqu’à la touche finale. Il offre à l’un des maitres du dessin réaliste historique et grand amoureux de l’Italie l’occasion de peindre les plus belles villes de la Renaissance. Avec l’assistance de Marc Jailloux à l’encrage et Chantal Defachelle aux couleurs, Gilles Chaillet réalise l’un de ses plus beaux albums tant pour les décors que les personnages. La couverture sublime donne le ton.

Un diptyque indispensable.
_____________
8.1 Bouton Commandez 100-30 Voir la vidéo bande-annonce sur le site de la Fnac
Vinci - T.2 : Ombre et lumière - de Gilles Chaillet et Didier Convard - Glénat – 7 octobre 2009- 13,00 €
Vinci - T.1 : l’Ange brisé - de Gilles Chaillet et Didier Convard - Glénat – septembre 2008- 13,00 €
Vinci
- TL (T.1 et T.2) - de Gilles Chaillet et Didier Convard - Glénat / Boulevard des Bulles – 3 novembre 2009- 79,00 €
Enregistrer un commentaire