Rechercher dans ce blog

Fil d'actualité Twitter

dimanche 7 février 2010

Vernissage de l’Exposition BD spéciale Blutch à Angoulême

Le président du 37e festival international de la bande dessinée à Angoulême a bien sûr été honoré par sa propre exposition. Inaugurée en grandes pompes par Frédéric Mitterrand, le Ministre de la Culture et de la Communication, cette rétrospective sobre de Blutch montre toutes les facettes de l’un des dessinateurs les plus doués de sa génération.

Né à Strasbourg le 27 décembre 1967, Christian Hincker, alias Blutch est apparu dans le neuvième art en 1988 dans le magazine Fluide Glacial. Son parcours est marqué par une grande variété de styles, de registres de l’humour à l’intime, du tragique à l’onirique, de genre du grand public à quelques initiés. Il n’en fallait pas plus pour que ces pairs le désignent comme le Grand Prix de la Ville d’Angoulême 2009. Si tout le monde connaît Petit Christian, l’exposition qu’il a concocté lui-même présentait de nombreuses pièces inédites en noir et blanc comme en couleurs, des images qu’il a faites pour lui-même et non pour être publiées. Au total 250 visuels – aucune planche de bande dessinée – se succèdent dans plusieurs pièces sans explications pour laisser au visiteur une totale liberté de s’émouvoir. Seule une musique signée Manuel Plaza accompagnait ses pas tout au long de la visite.

Benoît Mouchart, directeur artistique du festival, André Juillard (GP 1996), José Munoz (Gp 2008),
François Boucq (GP 1998), Moebius (GP 1984), Enki Bilal (GP 1987) © Manuel F. Picaud / Auracan.com


Lors de son passage à Angoulême, Frédéric Mitterrand s’est offert une visite guidée par « un artiste extraordinaire » selon sa propre expression en présence de nombreux auteurs prestigieux. Au passage, il a répondu à quelques questions sur le festival dont il croit en l’avenir sans nuage. « La pérennité du festival d’Angoulême ne nous semble pas compromise », a–t-il précisé. « Je sais qu’il y a eu un certain nombre de difficultés cette année. Vous avez lu les controverses. Je sais que la Chambre de commerce est intervenue à son tour pour rejoindre le financement de la BD et cela a permis de clore la question de cette année pour maintenant pouvoir travailler de manière tranquille. En tout cas, l’édition de cette année a été bel et bien sauvée – même si elle n’était pas vraiment menacée – mais il y avait des complications. Et en tout cas, moi en tant que Ministre de la Culture et de la Communication, je vois mal des difficultés peser sur le festival de la BD d’’Angoulême.»

Moebius (GP 1984), Philippe Druillet (GP 1988), Daniel Goossens (GP 1997),
Frank Margerin (GP 1992), José-Louis Bocquet et
Enki Bilal (GP 1987) © Manuel F. Picaud / Auracan.com
___________
Photos lors du vernissage de l’exposition Blutch place Henri Dunant le 31 janvier 2010 © Manuel F. Picaud / Auracan.com
Enregistrer un commentaire