Rechercher dans ce blog

Fil d'actualité Twitter

vendredi 5 mars 2010

Auteurs BD : interview d’Emmanuel Herzet et Eric Loutte

Après le succès réussi des extensions des séries le Triangle Secret et le Décalogue chez Glénat, sans oublier tout l’univers de Lanfeust de Troy chez Soleil, les éditeurs du Groupe Média Participations enchainent ces dernières années les séries dérivées de leurs séries les plus populaires. XIII Mystery chez Dargaud, All Watcher - I.R.$. ou bientôt les Mondes de Thorgal au Lombard. Le nouveau venu est Alpha Premières Armes qui revient sur les premiers pas de l’un des plus séduisants espions qu’ont créé Iouri Jigounov et Pascal Renard au Lombard. Alors que Iouri Jigounov s’est émancipé de Mythic qui écrivait le scénario depuis le décès du créateur, les éditions du Lombard ont confié à Emmanuel Herzet (la Branche Lincoln) et Éric Loutte (Team Rafale chez Zephyr, Biggles au Lombard) le soin de se plonger dans l’histoire originelle d’Alpha et de la raconter. Les premières images sont épatantes. Il ne m’en fallait pas plus pour avoir envie de rencontrer les deux auteurs. Entretien avec un nouveau tandem de toute apparence comblé et parti pour travailler sur plusieurs projets ensemble... Comme toujours, cet entretien est en ligne dans son intégralité sur Auracan.com avec quelques extraits et visuels sur ce blog.

Quels sont les arguments que vous a fait valoir Le Lombard pour vous proposer cette extension de la série Alpha ?
Éric Loutte : C'est Yves Sente qui était directeur éditorial à l'époque et à qui on doit rendre grâce de ce projet. Je travaillais sur la série Biggles qui était tombée dans son escarcelle après le rachat par Dargaud aux éditions Miklo et je pense que le Lombard n'était pas très enthousiaste pour envisager un développement de cette série. Raison pour laquelle Yves Sente m'avait proposé de leur soumettre quelque chose de neuf et de plus personnel. A défaut, il avait un projet: c'était le spin-off d'Alpha. De son propre aveu, il aimait mon dessin réaliste ligne claire qui était sous-employé précédemment. Comme j'étais lecteur de la série de Jigounov et admiratif de son travail, j'ai accepté la proposition sans trop savoir ce qui m'attendait. Une chose était certaine, j'allais pouvoir sortir des bacs « BD d'aviation » chez les libraires et découvrir de nouveaux horizons.

Emmanuel Herzet : Au départ, un désir éditorial de décliner autrement une série phare du catalogue. Une série dont le potentiel le permettait. L’envie d’en donner plus aux fans d’Alpha, aussi. Nous n’échapperons pas aux remarques du genre : « la tentation de céder à la mode des spin-off, peut-être ? » Sauf que, dans ce cas-ci, je parlerais plutôt d’une préquelle car on ne retire pas un personnage emblématique de l’univers Alpha pour raconter son histoire. On parle bien du personnage principal en mettant quelques wagons avant la locomotive de la série-mère. Je comparerais ça à Redemption, la préquelle à la saison 7 de 24H-Chrono. J’ai d’abord failli décliner l’offre alléchante. Je ne me sentais pas prêt à relever un tel défi. Et puis en rentrant chez moi, l’idée d’user mes dents de lait de scénariste sur un tel morceau m’a ouvert l’appétit ! [rires] Je me suis dit : « Soyons fou ! »

Propos recueillis par Manuel F. Picaud en février 2010
Tous droits réservés. Reproduction interdite sans autorisation préalable
Photo : Éric Loutte et Emmanuel Herzet à Toulon - DR
projet de 4e de couverture et extrait du T.1 d'Alpha Premières Armes
© Loutte - Herzet / Lombard
Coordination rédactionnelle : Brieg F. Haslé

© Manuel F. Picaud / Auracan.com
Enregistrer un commentaire