Rechercher dans ce blog

Fil d'actualité Twitter

mardi 2 mars 2010

Dessinateur BD : interview de Jean-Christophe Thibert

Après des débuts comme illustrateur notamment pour des livres jeunesse pour Magnard ou Nathan et dans la publicité, Jean-Christophe Thibert s’est lancé tardivement dans la bande dessinée. En 2003, Jean-Christophe Thibert signe sa première série au sein de la collection Loge noire de la maison Glénat : les deux tomes du Marteau des Sorcières scénarisés par Siro constituent un beau succès critique et d’estime. Avec son ancien directeur de collection Didier Convard, Thibert entame un nouveau départ et une série promise à un bel avenir, les Aventures de Kaplan & Masson, un genre de Blake et Mortimer à la française comme la présentait le scénariste lui-même. Chez Auracan.com, il n’en fallait pas d’avantage pour avoir envie de mieux connaître cet élégant dessinateur, fort d’une ligne claire très aboutie. Brieg F. Haslé et Manuel F. Picaud, avec l'amical soutien de Didier Convard, sont allés à la rencontre d'un dessinateur fort talentueux... qui nous offre, en exclusivité, des extraits du prochain tome de Kaplan & Masson ! Voici un nouvel extrait et quelques visuels et photos totalement inédits pour ce blog.

Pourquoi faire aujourd’hui une BD qui se passe dans les années 50 ? N’est-ce pas faire du neuf avec des recettes éculées ?
En effet, même dans les bonnes critiques, les gens disent souvent que c’est un peu "passéiste". Ce qui nous intéresse avec Didier, c’est cette période cruciale, passionnante, de la Guerre froide, où tout ne peut pas être résolu par la science, par la communication d’un pays à l’autre par téléphone mobile, par satellite ou par ordinateur. Pour une intrigue, c’est quand même génial que ce soit difficile de se contacter entre personnages ! Les personnages sont souvent obligés de se débrouiller avec leurs deux bras et leurs deux jambes ! Le côté : « j’ai un canif et je me débrouille avec ! »... C’est aussi un désir du dessinateur : il faut reconnaître un certain esthétisme des années 50. Il y a beaucoup de formes inutiles ou non rationnelles comme pour les voitures. C’est sensationnel. On n’est pas dans le fonctionnel à tout prix comme avec une Twingo ou une Clio. Dessiner un Airbus m’enchanterait moins qu’un Lockheed Constellation !

Justement, quelles sont vos sources de documentation ?
Énormément de photos. Je trouve ainsi beaucoup de documentation sur les sites anglo-saxons, y compris sur les voitures françaises. On ne peut pas avoir une envie de dessiner une voiture si on n’a pas toute la documentation...

Propos recueillis par Brieg F. Haslé et Manuel F. Picaud
entre octobre 2009 à Saint-Malo et janvier 2010 à Angoulême
Tous droits réservés. Reproduction interdite sans autorisation préalable
© Brieg F. Haslé - Manuel F. Picaud / Auracan.com
extraits des planches 3, 9 et 27 du T.2 des Aventures de Kaplan & Masson © Thibert - Convard / Glénat
photo © Manuel F. Picaud / Auracan.com
Coordination rédactionnelle : Brieg F. Haslé

Remerciements à Elise Brun, Sophie Caïola et Didier Convard
Enregistrer un commentaire