Rechercher dans ce blog

Fil d'actualité Twitter

jeudi 25 mars 2010

Le Salon du Livre de Paris en crise pour son 30e anniversaire ?

Pour sa 30e édition, le Salon du Livre de Paris connaît une crise de croissance. Le retrait d’un grand éditeur questionne les autres sur l’ampleur de leur présence. Le Salon tente de s’ouvrir aux jeunes auxquels il offre la gratuité. Côté BD, la plupart des intervenants y compris les éditions 12 bis qui tiendront un stand pour la 1ère fois seront présents. On fêtera notamment les 10e anniversaires de Pika et de la Collection Poisson Pilote ou les 35 ans de Léonard. Enfin une part importante sera réservée au numérique.



Pour ses 30 ans, le Salon du Livre de Paris, veut rajeunir son public. L’entrée sera gratuite aux moins de 18 ans et aux étudiants de moins de 26 ans (pré-enregistrés). Une scène sera réservée cette année aux ados et aux plus jeunes avec des spectacles dédiés. Ils auront droit à une démonstration du doublage en français des Simpsons. Un concours SFR Jeunes Talents récompensera avec le magazine Zoo de jeunes auteurs de planches ou de strips. On n’échappera pas dimanche à la grande parade de Cosplay, les déguisements des visiteurs sur le thème de leurs mangas préférés. Coté manga, Les éditions Pika sortiront pour leurs 10 ans l’adaptation de Twilight en roman graphique.

La BD et le manga continuent d’avoir leur place assez bien mélangée avec le reste du marché du livre dont il est une composante dynamique à part entière. Pour les 10 ans de Poisson Pilote, Dargaud a conçu une belle exposition de 110 planches originales sur tous les ouvrages publiés, préparé des jeux et animations et réédite quelques albums Collector. Le Lombard salue les 35 ans de Léonard de Turk et Bob de Groot, le 40e album et le lancement du dessin animé avec un concours de dessin sur le thème « Invente ton véhicule du futur » et une exposition des meilleures inventions réalisées. Enfin, se dérouleront à l’Escale BD Manga des débats, des dédicaces et des séances de speed-booking tous les matins pour dénicher les talents de demain. Un cadavre exquis géant sera réalisé par des grands noms de l’illustration ou de la BD présents sur le Salon. Pour ceux qui ne connaissent pas, il s’agit d’un dessin dont le sens est modifié après le passage de chaque nouveau dessinateur. Cela donne souvent des tableaux étonnants. Et c’est un spectacle très plaisant.


Les auteurs BD invités par leurs éditeurs sont très nombreux. Vous pouvez retrouver la liste sur le site du salon avec les horaires de dédicaces. La recherche n’est pas facilitée sur le site : trois options choisir le thème BD, cibler un auteur particulier ou cibler un éditeur. La base de données exclut la possibilité d’un double critère (une évolution souhaitable). Quelques rares stars sont aussi mis en avant par le Salon, comme Joann Sfar et Enki Bilal sur 90 auteurs invités. Est-ce bien la part du 9e art ? Sinon le cinéma et la BD seront décidément à la fête puisque Luc Besson et Jacques Tardi viendront parler de la nouvelle adaptation au grand écran d’Adèle Blanc-Sec.

Enfin le Salon sera l’occasion d’un nouveau point sur le numérique avec un espace entièrement dédié aux nouvelles technologies en matière de lecture : nouveaux supports (verrat-on des IPAD ?), dernières avancées numériques (livres audio, le reader…), une salle de conférences (Multisupport : les éditeurs vers l’autonomie de production..., Techniques numériques et politique éditoriale, Lire en numérique : tout ce que ça change, Au secours ! L'e-book revient !, La nouvelle bataille du livre numérique : lecteur eBook contre Apple iPad, La place de la librairie sur Internet ; La mémoire des œuvres à l’ère du numérique ; Les modèles économiques du livre numérique : perceptions internationales …). Une nouvelle maison d’édition Alter Comics dévoilera son concept d’édition de BD exclusivement en numérique.

Alors pourquoi parler d’une crise de croissance ? Parce que – tout comme à Angoulême – les éditeurs sont de plus en plus nombreux à se plaindre du rapport coût et performances. Le salon qui devrait accueillir plus de 200.000 visiteurs est devenu très coûteux en période de crise, pas assez innovant dans l’offre et surtout trop grand. Depuis plusieurs mois, des nuages ont assombri l’horizon ; le n°1 Hachette a annoncé représenter toutes ses filiales (Grasset, Fayard, JCLattès, Stock...) sur un stand divisé par neuf et limiter sa présence symbolique de 100 m2 dédiée à l'international et à son éditeur de mangas, Pika qui fête ses 10 ans. Il a failli être suivi par Albin Michel, mais finalement imité par La Martinière (Seuil, Points, éditions de la Martinière...) qui a réduit de 30% sa présence et par les éditions Bayard totalement absentes. Pour la version 2011, il est question d’envahir le Grand Palais, une surface moindre mais une position plus centrale. Quelle sera la place à la BD dans un tel espace ? A suivre…
_________________
Salon du Livre de Paris – Porte de Versailles – Pavillon 1 - Boulevard Victor – 75015 Paris du jeudi 25 mars au mardi 31 mars - www.salondulivreparis.com - entrée 9,00 €
Photos Salon du livre 2009 © Emmanuel NGuyen Ngoc
Enregistrer un commentaire