Rechercher dans ce blog

Fil d'actualité Twitter

mardi 16 mars 2010

Scénariste BD : joyeux anniversaire Laurent Galandon !

Laurent Galandon fête aujourd’hui ses 40 ans ! En l’espace de cinq ans, il s’est construit pas à pas une belle carrière de scénariste éclectique de bande dessinée. Lancé par Bamboo avec son premier diptyque l’Envolée sauvage réalisé avec un autre jeune talent Arno Monin, il a influencé un élargissement des sujets traités portés sur une certaine réflexion et un devoir de mémoire dans la collection Grand Angle. Après une belle année 2009, où il signe notamment Quand souffle le Vent dans la collection Long Courrier chez Dargaud, s’attaque au terrorisme islamique avec Shahidas et aborde la Guerre d’Algérie avec Tahia el Djazaïr, l’année 2010 s’annonce encore plus animée.


Je vous invite à relire le billet paru l’an passé sur ce blog : bd75011.blogspot.com/2009/03/joyeux-anniversaire-laurent-galandon.html et à consulter son blog particulièrement riche en informations de première main : workinprogresslg.blogspot.com. J’ai eu l’occasion de le croiser lors de son dernier passage à Paris et prépare une interview à paraître ici et sur Auracan.com pour le début avril au moment de la sortie de son nouvel album, le Cahier à fleurs dessiné avec beaucoup de sensibilité par Viviane Nicaise, auteur vivant en Grèce qu’il n’a pas encore rencontrée et qui devrait terminer le T.2 Dernières mesures pour la fin de l’été 2010.

En 2009, les éditions Bamboo ont continué de mettre en avant l’Envolée sauvage encore réédité et inclus dans un coffret. Pour 2010, les albums vont ressortir avec de nouvelles couvertures, en attendant la sortie prévue pour début 2011 du T.2 de l’Enfant maudit avec le même dessinateur Arno Monin. Avec Frédéric Volante, attendu sur un beau projet chez 12 bis, il a signé le T.1 de Shahidas, un sujet controversé sur les femmes islamiques kamikazes, dont le T.2 la 25ème note est prévu pour le dernier trimestre 2010. Il a également marché sur les pas de Jacques Ferrandez en osant s’emparer de la Guerre d’Algérie avec un diptyque Tahia el Djazaïr dessiné par A.dan et dont le T.2 sort en mai 2010. Enfin avec l’excellent Cyril Bonin qui vient de sortir en solo chez Dargaud un envoutant album Chambre obscure, il a publié Quand souffle le Vent dans la collection Long Courrier.

Le programme 2010 ne sera pas moins riche
. Son prochain album est donc l’évocation du massacre des Arméniens en 1915, le Cahier à fleurs avec un T.1 à paraître le 7 avril toujours chez Bamboo dans la collection Grand Angle. Il démarre aussi une nouvelle série en trois tomes cette fois-ci avec AnLor. Les Innocents coupables évoquent les bagnes d’enfants à la veille de la Première Guerre mondiale dont le T.1 la fuite est attendu pour octobre-novembre 2010. Il poursuit l’histoire d’une gueule cassée de 14-18 de retour dans son village dans les Pyrénées avec un autre diptyque Pour un peu de bonheur, sans doute avec un dessinateur avec qui il a déjà travaillé. Enfin, il a rencontré Kas pour un projet très prometteur et grand public sur la Reine Apache. Le diptyque de 124 planches se déroule à la fin du XIXe siècle à Paris : c’est une sorte d’histoire policière dans le milieu de la prostitution. Le T.1 intitulé l’Homme aux couteaux devrait paraître au Lombard dans la collection Signé à la fin du premier trimestre 2011. Suivra en 2011 avec Stefano Casini chez Dargaud Benelux un autre diptyque la Vénus du Dahomey.

Laurent Galandon
fait partie des invités permanents de ce blog. Avec une écriture sensible et engagée, un sens du découpage et de la narration, il a su tirer avantage de sa grande culture cinématographique pour offrir aux lecteurs des histoires passionnantes qui bousculent les préjugés. Inutile de dire que son virage comme auteur à temps complet pour la BD est un grand cadeau au neuvième art. Je lui souhaite un excellent anniversaire. Vous devriez pouvoir le croiser au festival de Montreuil-Bellay en Maine-et-Loire les 29 et 30 mai 2010.
____________
Photo Laurent Galandon à Paris © Manuel F. Picaud / Auracan.com
Enregistrer un commentaire