Rechercher dans ce blog

Fil d'actualité Twitter

jeudi 8 avril 2010

BD : un Long Destin de sang de Laurent-Frédéric Bollée et Fabien Bedouel

Le mystère du Square du Temple

La Première Guerre mondiale continue d’inspirer les auteurs de bande dessinée. Depuis et malgré le travail considérable du maître du genre, Jacques Tardi, le conflit reste bien un acte fondateur du monde moderne. Hormis le prologue qui se déroule sur le front de l’Aisne en avril 1917 et l'épilogue qui se terminera le 1er avril 1918 à 9h00, cette histoire originale se déroule principalement à Paris et à Pantin en 24 heures du 30 au 31 mars 1918. Ce thriller détonant est proposé par les éditions 12 bis qui associent le talentueux Laurent-Frédéric Bollée et le jeune prodige Fabien Bedouel. Le titre un Long Destin de sang est tiré du poème Si je mourais là-bas de Guillaume Apollinaire.

En avril 1917, un soldat découvre l’ensemble de son régiment, le 418e, mort comme exterminé. Il utilise son Kodak pour témoigner de ce massacre. Il a tout juste le temps de cacher son appareil avant qu’une attaque chimique lui ôte la vie à son tour. Près d’un an plus tard, alors que Paris subit des bombardements meurtriers, l’éclatement d’un obus ne fait qu’un mort au square du temple ce 31 mars 1918. Quel rapport entre ces deux événements ? En 24 heures chrono, un journaliste va tenter de dénouer ce mystère et de mettre à jour une sale affaire…

Pour son 28e album, Laurent-Frédéric Bollée a presque choisi l’écriture d’une tragédie classique avec son unité de temps – 24 heures –, de lieu - Paris et Pantin – et d’action – une enquête sur l’extermination du 418e. Au magazine [dBD], il a déclaré – à juste titre - que c’était « peut-être l’album de la maturité ». De fait, il aborde la vie à l’arrière du front avec un réalisme saisissant. Son découpage est vif, incroyablement fluide malgré l’enchainement et l’enchevêtrement des scènes de la dizaine de protagonistes. Le récit à suspens est très prenant. Il est servi par un dessin très efficace au graphisme assez épais, noir et dur, d’une rare intensité. Fabien Bedouel, story-boarder de l’Or et le Sang écrit par Maurin Defrance et Fabien Nury et dessiné par Merwan Chabane, signe seul un premier album très abouti.

Dire qu’il faudra attendre 2011 pour connaître le dénouement de ce diptyque… Un coup de cœur !

________________
8.1 Bouton      Commandez 100-30

un Long Destin de sang - T.1 : Acte I - de Laurent-Frédéric Bollée et Fabien Bedouel - 12 bis - 8 avril 2010 - 13,00 €
Enregistrer un commentaire