Rechercher dans ce blog

Fil d'actualité Twitter

mardi 27 juillet 2010

Auteur BD : bref hommage à André Geerts

Les éditions Dupuis viennent d’annoncer le décès ce matin d’André Geerts à l’âge de 54 ans. L’auteur belge s’était spécialisé dans la BD jeunesse avec notamment sa série Jojo, mais aussi avec Sergio Salma la série Mademoiselle Louise. Le T.18 de Jojo est prévue pour le 1er octobre.


Né le 18 décembre 1955 à Bruxelles, André Geerts est passé par l’Institut Saint-Luc et débute en 1974 dans Le Soir, puis dans le journal Spirou. Ses dessins de l’époque ont été publiés en intégrale en 2008 sous le titre Bonjour, monde cruel chez Dupuis. Il fera d’ailleurs l’essentiel de sa carrière chez Dupuis malgré quelques incartades chez Casterman où il démarre en 1993 Mademoiselle Louise l’histoire tendre d’une « pauvre petite fille riche » avec Sergio Salma (repris dans la collection Punaise chez Dupuis), chez Delcourt où il signe le dessin de Jabert contre l'adversité sur un scénario de Pierre Le Gall en 1990 et chez Points images où il publie en 1995 une histoire réalisée en fait au début des années 80, le Sourire du Commissaire. En 1983, il crée chez Dupuis Jojo, sa série phare, qui raconte le quotidien de ce gamin attendrissant en culotte courte à la casquette verte. Le prochain album intitulé Mamy Blues est programmé pour le 1er octobre 2010.


L’auteur largement reconnu par la profession a été souvent récompensé notamment en 1994 par le Prix œcuménique de la BD à Angoulême pour le T.1 de Mademoiselle Louise, en 1998 et 2003 par deux prix de la Ville de Bruxelles et en 2007 par le Prix des lecteurs jeunesse au festival de Vaison-la-Romaine pour le T.16 de Jojo. Le communiqué des éditions Dupuis souligne les grandes qualités humaines de l’auteur resté un grand gamin : « généreux, sensible, timide et modeste ». Il conclut par ces mots qui résument le personnage : « au-delà des histoires et des images qu’il nous a laissées et qui continueront longtemps à nous mettre le cœur en joie, c’est avant tout l’homme que l’on regrettera, son extraordinaire esprit d’enfance, sa préoccupation des autres et la chaleur de son accueil vis-à-vis de chacun. Car André Geerts n’était pas seulement un énorme artiste mais également un être d’exception. » La rédaction d’Auracan.com s’associe au deuil de sa famille et de ses nombreux fans.
_____________
Photo d'André Geerts agrémenté par les dessins de l'auteur ©
Daniel Fouss - André Geerts / Dupuis - 2010
Enregistrer un commentaire