Rechercher dans ce blog

Fil d'actualité Twitter

mardi 13 juillet 2010

BD : I.R.$ - T.12 : Au Nom du Président - de Bernard Vrancken et Stephen Desberg

Investigations personnelles au cœur d’Hollywood

Alors que parait en même temps l’album central, le 4e sur 7, de la série dérivée All Watcher, les éditions du Lombard publient pour l’été la fin du 6e diptyque de la série I.R.$. La série a déjà fêté l’an passé ses dix ans de succès sous l’impulsion du scénariste belgo-américain Stephen Desberg et le dessinateur réaliste Bernard Vrancken. A l’heure où les foules se passionnent pour les déboires fiscaux de la plus riche héritière de France, il paraît évident qu’un inspecteur très spécial du fisc américain puisse devenir un héros. Ce n’était pourtant pas gagné à l’origine. Mais les auteurs ont su donner à ce froid calculateur un look d’acteur de studio avec ses yeux bleus perçants, sa carrure d’athlète et son air sombre, mais aussi une personnalité complexe qui s’enrichit épisode après épisode, sans omettre le traitement passionnant de la délinquance économique.

Larry B. Max aurait d’ailleurs pu embrasser une carrière dans le cinéma s’il n’en avait pas perçu les méfaits dans sa jeunesse. Son orientation dans les services très spéciaux de l’Internal Revenue Service (IRS), le fisc américain, s’explique peut-être par là. Son père travaillait à Hollywood en contact avec des êtres malsains. Quelques années après, l’heure est venue d’enquêter et de comprendre le vrai motif de la disparition de ses parents assassinés mystérieusement. Le voilà plongé dans un drame sombre. Jusqu’au bout, cet l'univers d'Hollywood où drogue, sexe et crime font mauvais ménage va lui réserver d’étonnantes surprises et de sérieuses déconvenues…

Sans doute plus que les précédents, cet épisode tend vers le polar noir, à la limite du glauque. Même le dessin de Bernard Vrancken, toujours un peu plus « photoréaliste » s’est assombri en totale phase avec le récit. Les couleurs diluées de sa compagne Coquelicot accentue encore cette ambiance. Stephen Desberg est manifestement très à l’aise avec ce personnage et propose un scénario très élaboré qui parlera même du sida, mais interpelle surtout sur les liens entre argent et cinéma, entre politiciens et actrices, entre le côté jardin et le côté cour.

Le prochain épisode débute un nouveau cycle et s’intitule l’Or de Yamashita. Destination le Japon ?
___________________

8.1 Bouton                     Commandez 100-30
I.R.$ - T.12 : Au Nom du Président - de Bernard Vrancken et Stephen Desberg - Lombard, collection Troisième Vague - 25 juin 2010 - 10,95 €
Enregistrer un commentaire