Rechercher dans ce blog

Fil d'actualité Twitter

jeudi 5 août 2010

BD : Belleville Story d’Arnaud Malherbe et Vincent Perriot

Le contrat

Après Taïga rouge chez Dupuis, Vincent Perriot et Arnaud Malherbe se retrouvent et changent complètement d’univers. Belleville Story est une adaptation en BD d’un téléfilm éponyme diffusé sur Arte au printemps, réalisé par Arnaud Malherbe et récompensé au Festival de la fiction TV de La Rochelle en 2009 (meilleur film et révélation masculine de l’acteur principal Paco Boublard). Ce polar noir et nocturne, en plein cœur du quartier cosmopolite de Belleville à Paris est adapté sous forme de diptyque dont le premier volet fait la bagatelle de 84 planches particulièrement captivantes.

Freddy est un voyou, trafiquant et racketteur, pour le compte d’un gang polonais. Il est amoureux d’une clandestine Larna dont il rêve de pouvoir payer la dette d’entrée en France soit 10.000 €. Il bosse pour une brute du nom de Jadzec. Lui-même trafique avec le chinois Wang. Mais la dernière transaction se passe mal, une erreur sur la « marchandise »… Pour se racheter tout en gagnant les 10.000 € convoités, Freddy doit descendre un inconnu, un chinois mystérieux fraichement débarqué à Roissy, Monsieur Zhu…

Intriguant, fiévreux et énergique, le scénario de Malherbe pénètre dans un univers particulièrement sombre, accentué par le déroulement de l’action uniquement dans une seule nuit. Il brosse avec moult détails et humour la personnalité des protagonistes que Vincent Perriot dessine avec une finesse et une expressivité remarquables. De nombreuses planches muettes sont pourtant éloquentes. Isabelle Merlet trouve une palette de couleurs envoûtantes qui achèvent l’ensemble avec maestria.

Quel suspens ! on a hâte de découvrir la suite…
______________
8.1 Bouton                 Commandez 100-30
Belleville Story – T.1 : Avant minuit – d’Arnaud Malherbe (scénario) et Vincent Perriot (dessin) et Isabelle Merlet (couleurs) – Dargaud – 17 juin 2010 – 15,50 €

Bande-annonce du téléfilm sur Arte :

Bande-annonce de la bande dessinée :

Enregistrer un commentaire