Rechercher dans ce blog

Fil d'actualité Twitter

dimanche 29 août 2010

Dans mon Open Space - T.3 - de James

La dure loi de l’entreprise

Issu du monde l’entreprise, James chronique régulièrement l’actualité économique dans Challenges depuis la rentrée dernière sous forme de mini histoires d’une demi-page. Il utilise ses animaux anthropomorphes de la série Dans mon Open Space. Ce troisième tome de cette série satirique du monde reprend une partie des gags publiés, mais continue l’histoire bien ordinaire de cette entreprise de production et de commercialisation de lingerie fine.

Hubert est maintenant bien installé dans l’entreprise. On le retrouve comme ses collègues autour de la machine à café comme les animaux sauvages près de leur point d’eau. Il accueille même un ami issu du monde de la finance qui vient voir comment travailler sans bonus. Tiendrait-il ? Pas sûr… L’ensemble de l’entreprise est prête à affronter la terrible grippe H1N1 ou la presse d’investigation. Mais c’est toujours l’occasion de voir le fonctionnement du véritable état-major de guerre pour sauvegarder un marché ou tout simplement sauver l’entreprise, à moins que ce soit son patron, voire ses actionnaires… Quelle déception lorsque Claude, un employé stressé décide – pour la première fois – non pas d’être viré mais de démissionner.

Côté actualité, bien inspiré par ses chroniques hebdomadaires, James ne manque pas les sujets qui ont fait la une. Le développement durable, la financiarisation de l’économie ou la lutte contre le stress au travail et la discrimination lui offrent l’occasion de contrepieds acerbes. Un exemple : la discrimination féminine ? « 80% de femmes sont des smicards, 80% des temps partiels sont occupés par des femmes… heureusement, il n’y a qu’une femme au conseil d’administration ! » Un autre ? Hubert laisse repartir son copain dans la finance à bonus : il se sent « coupable de non assistance à économie en danger ». Réussissant à enchainer les gags comme une histoire suivie tout en trouvant une chute drôle en 6 cases, James est cruel mais tellement réaliste. Même si – ou parce que - ces personnages très expressifs ont la tête d’animaux, le lecteur y verra ses collègues ou son patron. Le genre est très réussi. L’auteur a aussi prévu un cadre de dédicace pour l’heureux acquéreur de l’album qui aura la chance de le rencontrer !

Des gags intelligents qui sonnent toujours juste.
__________
8.1 Bouton                 Commandez 100-30
Dans mon Open Space
- T.3 : Spéculations et sentiments - de James - Dargaud, collection Poisson Pilote - 10,95 €
Enregistrer un commentaire