Rechercher dans ce blog

Fil d'actualité Twitter

mercredi 11 août 2010

Marché BD : le poids du 9e art dans l'édition en 2010

Si on regarde le rapport de Gilles Ratier, secrétaire général de l'Association des Critiques et journalistes de Bandes Dessinées (www.acbd.fr), le marché de la BD ne cesse de progresser. En nombre de titres. Quel est son poids dans le marché du livre ? Quelle est la tendance 2010 ? Petit exposé sans prétention sous forme de statistiques et de courbes.

Chaque semaine - les mercredis ou les jeudis - s'affiche sur ce blog le dernier classement des meilleures ventes de bandes dessinées parmi les meilleures ventes de livres en France. Ce n'est donc qu'un aperçu - d'ailleurs réalisé à partir d'un sondage représentatif - mais cela donne une indication sur le dynamisme ou pas du 9e art dans l'édition. Cette information manque - comme partout ailleurs - de la réalité des chiffres de ventes. Aucun éditeur ne communique autrement qu'en mise en place et souvent les chiffres annoncés sont même supérieurs à la réalité. Même les auteurs ne reçoivent une information que tardive, parfois erronée, de leurs vrais chiffres de vente.

Si on regarde donc uniquement le nombre de titres, plusieurs enseignements peuvent être tirés.
D'abord, le flux de nouveautés ne tarit pas. A fin juillet 2010, en comparant les nouveautés annoncé par un grand libraire en ligne sur la même période en 2009, il ressort du nombre de pures nouveautés en hausse de 6,83%, soit presque 100 albums pour un total de 1610, soit aussi une moyenne mensuelle de 230 albums (tous genres confondus). Une nouvelle preuve que le marché reste dynamique en nombre. Malheureusement, les auteurs l'ont constaté les tirages diminuent. Les éditeurs prennent de moins en moins de risque et préfèrent faire des rééditions. L'exemple de l'année est Quai d'Orsay dont le succès a été totalement inattendu à cette hauteur et qui est au moins à son 4e tirage.
Ensuite, ce flux est irrégulier. Il faudrait même l'affiner par semaine tant les dates de sorties sont de plus en plus calculées avec précision en fonction des vacances scolaires, des ponts du mois de mai ou des événements comme le festival international de la bande dessinée à Angoulême ou le Salon du Livre de Paris. Ainsi janvier mai et juin dépasse les 250 nouveautés, avec le record de l'année pour le moment en janvier avec 302 titres (contre 223 en janvier 2009). Comme ils l'avaient annoncé, les éditeurs ont néanmoins davantage publié des titres importants - entendez à tirage élevé - au 1er semestre comme chez Média Participations. L'an passé, les éditeurs avaient privilégié le mois de juin en raison de nombreux ponts en mai. Cette année, la somme de ces deux mois est bien équivalente, marquant un effort de sorties juste avant les grandes vacances d'été.
Enfin, les blockbusters, les titres les plus vendus figurant dans les classements des meilleurs ventes, ne représentent qu'un album sur dix, soit entre 17 et 25 en moyenne mensuelle. La part des mangas représentent d'ailleurs en moyenne 40 % des titres de bande dessinée classée, avec des variations importantes de 28% à 63%. Des titres comme Naruto collectionnent les meilleures places hebdomadaires. Mais au total, les meilleures ventes d'albums et mangas ne représentent en moyenne qu'un livre sur dix. Autrement dit, dans les 200 meilleurs livres vendus figurent en moyenne 20 albums franco-belges ou mangas. Parmi les plus grands succès du semestre figurent le dernier épisode des Passagers du Vent de François Bourgeon en début d'année, puis le nouveau cycle de la Quête de l'Oiseau du Temps de Loisel, Le Tendre et Mallié (Dargaud) et Happy Girls de Zep (Delcourt).

Sur les marchés financiers, on a l'habitude de dire que "les arbres ne montent pas jusqu'au ciel". Pourtant le marché de la BD ne veut pas voir de crise. La rentrée s'annonce époustouflante. Tous les éditeurs multiplient les sorties. Le magazine Casemate recense 511 nouveautés en août et septembre 2010. Sur ce nombre, j'en ai retenu personnellement 80 de très belle qualité et je vais en lire le double... Ce n'est évidemment pas donné à tout le monde. Et cela justifie de plus en plus l'existence de ce type de blog ou du site Auracan.com pour se tenir informé de l'actualité ! La presse BD sur Internet ou support papier a encore de beaux jours devant elle.
__________________________________

graphiques réalisés à partir des données collectées sur les sites edistat.com et bdnet.com © Manuel F. Picaud /Auracan.com
Enregistrer un commentaire