Rechercher dans ce blog

Fil d'actualité Twitter

dimanche 5 septembre 2010

Exposition-vente BD : le Scorpion à la Galerie 9e Art à Paris

Enrico Marini créé l’événement chaque année lorsqu’il publie un nouvel album. A peine sorti, le T.9 de la série le Scorpion est en tête des ventes. L’album sorti avec deux couvertures trustent même les deux premières places à la Fnac. Il existe en outre une version noir et blanc avant mise en couleurs de la taille des planches originales commercialisée depuis le 20 août. Mais surtout les fans et les collectionneurs avisés peuvent acquérir de précieux originaux à la Galerie 9e art. Le public s’était déplacé en nombre jeudi soir pour le vernissage de l’exposition en présence des deux auteurs Stephen Desberg et Enrico Marini. Visite guidée.


Les Editions Dargaud commencent bien la saison. L’éditeur du Scorpion, François Le Bescond se félicite des premiers résultats de ventes et se délectent en voyant se profiler les chiffres des prochains albums que certains lecteurs précommandent dans les librairies en ligne. Avec un dernier quadrimestre rythmé par des blockbusters comme Blacksad, Lucky Luke, Blake & Mortimer, XIII Mystery ou Murena, toute bonne nouvelle se prend avec délice.

Photo Enrico Marini au cours du vernissage le 2 septembre 2010
à la Galerie 9e Art © Manuel F. Picaud / Auracan.com

La quête d’identité du Scorpion est en passe d’être résolue. Déjà le T.9 dévoile quelques indices intéressants. Les lecteurs attentifs pourront même percevoir qui est le vrai père du héros de cette série de cape et d’épée. Tous comprendront pourquoi le personnage porte un tatouage de scorpion sur la peau. Une fois le père connu, la série ne sera pas finie pour autant car on retrouvera un héros plus léger en prise à de nouvelles aventures sentimentales mais pas seulement.

Photo Stephen Desberg au cours du vernissage le 2 septembre 2010
à la Galerie 9e Art © Manuel F. Picaud / Auracan.com

Le succès de cette série tient à des ingrédients particulièrement complémentaires : une construction réfléchie autour d’un héros charismatique en quête d’identité, une originalité du genre, de l’époque et du lieu et enfin un dessin flamboyant d’Enrico Marini avec des couleurs directes sublimes. La bande dessinée se vend dans toute l’Europe jusqu’en Pologne ou au Portugal, mais aussi en Corée du Sud. Enrico Marini alterne un épisode avec sa série plus personnelle, les Aigles de Rome, dont il vient d’achever le scénario du T.3 qu’il va mettre en images pour une publication en fin 2011.


Les planches exposées ainsi que les véritables tableaux pour la réédition des couvertures des 9 albums sont de très belles pièces. Les prix ne sont sans doute pas pour toutes les bourses. Le dessin de la couverture du T.9 est proposé à 25.000 €. Les tableaux des couvertures du 10e anniversaire de la série sont proposés à 15.000 €. Raison de plus pour aller faire un tour à la Galerie pour se faire plaisir au moins des yeux. Pour la petite histoire, initialement, Dargaud voulait réaliser des fourreaux avec les nouvelles couvertures d’Enrico Marini. Mais en voyant les résultats, l’éditeur a vite changé d’avis pour rééditer spécialement les albums et assurément ce sont des album de collection !

Photo François Le Bescond au cours du vernissage le 2 septembre 2010
à la Galerie 9e Art © Manuel F. Picaud / Auracan.com

J’ai eu l’occasion de discuter avec les deux auteurs et j’évoquerai prochainement la suite d’une autre série de Stephen Desberg, Empire USA, publiée par Dargaud Belgique.

_________
Photos au cours du vernissage le 2 septembre 2010 à la Galerie du 9e Art © Manuel F. Picaud / Auracan.com
Exposition-vente Le Scorpion (Enrico Marini et Stephen Desberg / Dargaud) jusqu'au
23 septembre 2010 à la Galerie 9e Art - 4 rue Crétet - 75009 Paris - ouvert du mardi au samedi de 14h00 à 19h00 et sur rendez-vous (métro Anvers ou Pigalle - ligne 2)
Enregistrer un commentaire