Rechercher dans ce blog

Fil d'actualité Twitter

mercredi 1 septembre 2010

Meilleures ventes BD hebdomadaires au 29 août 2010

Pour ce dernier classement du mois d'août, un air de rentrée se fait sentir. Comme pressenti la semaine dernière, trois nouveautés font leur entrée dont le T.9 du Scorpion à la première position. Le classement des meilleures ventes de BD de la semaine dernière arrêtée au 29 août marque donc l'ouverture de la rentrée littéraire. Les BD atteignent une part de 7,5% en nombre dans les 200 meilleures ventes de livres, avec 15 titres classés contre 10 la semaine dernière. Le 34e classement des 200 meilleures ventes de livres de la semaine compte 6 bandes dessinées franco-belges et 9 mangas contre respectivement 4 et 6 au 22 août. Cette semaine la première BD n'est plus un manga mais bien le Scorpion à la 26e place générale. Côté éditeurs, 5 éditeurs se classent dans ce Top 6 dont 2 titres pour Dargaud.


En tête du classement, pour son 10e anniversaire, la série Le Scorpion d'Enrico Marini et Stephen Desberg se distingue en deux jours après la sortie du T.9, traduisant bien un engouement et une forte attente d'un public très attaché à cette série de cape et d'épée au graphisme flamboyant. Du coup, le T.11 de la série phare de Jungle, la Famille les Simpson perd une place tandis que le titre Fiesta estivale quitte le classement, signant par là-même le changement de saison. Midam qui a créé sa propre maison d'édition sort son premier album sous sa nouvelle bannière Mad Fabrik. Le T.5 de Game Over décroche dans sa semaine de sortie la 3e place. s'empare de la pôle position tandis qu'un autre titre de la série occupe la 4e place. L'autre nouveauté est à la frontière du manga et de la BD franco-belge puisqu'il s'agit du dernier album de Taniguchi, les Années douces, paru dans la collection Écritures chez Casterman. Côté flux, le classement de BD franco-belges gagne donc trois albums. Les changements sont indiqués pour chaque titre : + signifie que le titre progresse, - qu'il recule, = qu'il est stable. Le T.13 de Trolls de Troy perd deux places et le T.1 des Chroniques diplomatiques du Quai d'Orsay de Christophe Blain et Abel Lanzac perd 3 rangs mais reste bien accroché au classement. Au classement des éditeurs, Média Participation et Flammarion sont à égalité avec deux titres, Dargaud représentant à lui tout seul le premier groupe de BD européen. Casterman, Jungle, Mad fabrik et Soleil inscrivent chacun un titre.


Voici la liste détaillée de ce classement :
  1. Le Scorpion - T.9 : le Masque de la Vérité - d'Enrico Marini et Stephen Desberg - Dargaud - 27 août 2010 - 10,95 € (entrée)
  2. Les Simpson - T.11 : Cirque en folie ! - de Matt Groening - Jungle - 18 août 2010 - 9,95 € (-1)
  3. Game Over - T.5 : Walking blork - de Midam et Adam - Mad Fabrik - 25 août 2010 - 9,95 € (entrée)
  4. Trolls de Troy - T.13 : la Guerre des gloutons - de Jean-Louis Mourier et Christophe Arleston - Soleil 7 juillet 2010 - 13,50 € (-2)
  5. Les années douces - T.1 - de Jirö Taniguchi - Casterman, collection écritures - 25 août 2010 - 15,00 € (entrée)
  6. Quai d'Orsay - T.1 : Chroniques diplomatiques - de Christophe Blain et Abel Lanzac - Dargaud - 7 mai 2010 - 15,50 € (-3)
Une Sortie
  • Les Simpson - Fiesta Estivale - C'est De La Bombe ! - de Matt Groening - Jungle - 26 juin 2010 - Jungle - 9,95 €
6.2.1 NOUVEAUTES                       LIVRES2.6 Livres 120x60                       - 2
__________________________________
Courtesy au site www.edistat.com. Ce service de Tite Live travaille sur la liste de 200 meilleures ventes hebdomadaires de livres tous genres confondus selon un référencement automatique dans 1.200 points de ventes en France métropolitaine (hors Corse). Les chiffres ne tiennent pas compte des ventes à distance ni des ventes en Belgique ou en Suisse, mais d'une sélection représentative des autres circuits de distribution traditionnelles en France (grandes surfaces, librairies, surfaces culturelles). La représentativité de l'échantillon est calculée selon les données du DEP-Ministère de la Culture (TN-Sofres pour l'Observatoire de l'économie du livre).
Enregistrer un commentaire