Rechercher dans ce blog

Fil d'actualité Twitter

vendredi 5 novembre 2010

Festival BD : Alger, nouveau carrefour international de la BD ? (épisode 6/8)

Quelques clichés pris sur le vif avec des auteurs serbes, Native pris d'une convulsion de dessin après le déjeuner, Dany lisant un album de Jacques Ferrandez en attendant un "client", Baru en dédicace, Albert Drandov en grande discussion, Didier Viode... © Manuel F. Picaud / Auracan.com

Ces échanges informels se poursuivaient dans des débats, conférences et tables-rondes, trois noms pour des rencontres bien officielles. Il étaient animés généralement par Mohamed Bensalah, réalisateur, critique, chroniqueur et enseignant-chercheur à l'Université Algérie et soucieux de ne jamais se laisser déborder (photo ci-contre). Pourtant aucun thème n’était très polémique. Les intervenants disposaient d’une libre tribune pour présenter leur travail et échanger avec le public.

Photos au cours des débats du Festival international de bande dessinée d’Alger en octobre 2010 : Dany, Brandon Jerwa, David Vandermeulen, Anna Sommer, Mohamed Bensalah, Eduardo Pinto Barbier, Josh Neufeld et Jacques Ferrandez © Manuel F. Picaud / Auracan.com

En quatre jours, une douzaine de rencontres se sont tenues. Un des thèmes récurrents était les héros qu’ils soient algériens ou africains, qu’ils soient comme Spirou repris par plusieurs auteurs ou qu’ils se limitent à une seule histoire comme chez Baru. Un deuxième ensemble cherchait à comprendre la diversité géographique de la BD, du Brésil au Pakistan, en passant par Cuba, la Suisse et la Belgique. Un dernier lot investiguait sur les vertus thérapeutiques de la bande dessinée, le traitement du conflit israélo-palestinien sans malheureusement la possibilité d’entendre la version israélienne, ou encore l’adaptation des romans en BD et le métier d’éditeur aujourd’hui.

Photos au cours des débats du Festival international de bande dessinée d’Alger en octobre 2010 : Kathy Degreef (Casterman), Baru, Lena Merhej, Kamel Khélif, Ahmed Haroun, Maximilien Le Roy © Manuel F. Picaud / Auracan.com

Certaines interventions étaient particulièrement riches de sens. Baru s’est lancé dans une profonde réflexion sur l’art. Jacques Ferrandez a évoqué la genèse de son dernier album l’Hôte, un rêve de 25 ans tandis que Maximilien Le Roy a témoigné sur son expérience en Palestine traduite dans plusieurs albums ! Les représentants des éditeurs Casterman et Dargaud, Kathy Degreef et Timothée Guedon ont donné des pistes pour qu’un album puisse rencontrer son public.

Photos au cours des débats du Festival international de bande dessinée d’Alger en octobre 2010 : Jacques Ferrandez, Francis Groux, Étienne Schréder, Nazer Nigar, Red-One, Nana Li, Amal Kaawash, Matthia Gnehm, Anna Sommer © Manuel F. Picaud / Auracan.com
___________
Photos du Festival international de bande dessinée d’Alger en octobre 2010 © Manuel F. Picaud / Auracan.com

suite sur les 2 prochains jours ! voir les 7 autres épisodes :
1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8
merci de corriger ou compléter éventuellement les noms en commentaire
Enregistrer un commentaire