Rechercher dans ce blog

Fil d'actualité Twitter

vendredi 14 janvier 2011

Album BD : Des Dieux et des Hommes de Jean-Pierre Dionnet et Laurent Theureau

Jean-Pierre Dionnet défie le comics américain

Fondateur avec Moebius et Philippe Druillet du magazine Métal hurlant et des éditions Humanoïdes Associés, Jean-Pierre Dionnet signe son grand retour à la bande dessinée chez Dargaud. Il lance une fresque pharaonique dans la meilleure lignée de Métal hurlant avec pas moins de trente volumes à raison de quatre tomes par an. Le projet est né vers 2002 et il en a écrit les quatre premiers épisodes. Les albums Des Dieux et des Hommes sont mis en images par des dessinateurs internationaux. La fin du commencement est réalisé par Laurent Theureau dans un style surréaliste absolument fabuleux.

Cette uchronie futuriste imagine deux mondes qui s’entrecroisent
. Celui des 66 dieux nés le long de la célèbre Route 66 qui traverse les Etats-Unis de Chicago à Los Angeles au moment d’octobre 1929 et celui des hommes en voie d’extinction. Les dieux et leurs innombrables descendants observent les humains et tentent d’occuper leur éternité. On retrouve là une idée de Bernard Werber dans sa trilogie Nous, les Dieux. Dans ce premier volume écrit comme un récit complet, le Dieu des Mouches, dit de deuxième rang, ose s’attaquer au numéro un. Mais s’attaquer à celui qui domine les quatre éléments, l’eau, l’air, la terre et le feu est audacieux… et périlleux. Le combat des dieux est impitoyable… tandis que sur Terre, les humains célèbres les rares naissances en cette année 2047.

Cette série permet à l’auteur de revisiter l’histoire américaine et plus généralement l’évolution de notre civilisation. Elle interpelle aussi sur notre quête d’immortalité et la destruction de notre monde. Plutôt que d’inventer de nouveaux super héros, Jean-Pierre Dionnet crée des Dieux aux allures de super héros de comics dans leurs tenues moulantes, mais aux valeurs bien moins morales. Le premier épisode dessiné par Laurent Theureau est tout simplement somptueux avec des couleurs flamboyantes. Le lecteur entre dans ces univers avec une déroutante facilité. Les personnages et les décors sont plein d’inventivité. Jean-Pierre Dionnet, grand lecteur de comics, reproche son évolution vers un message nihiliste. Il tente de lui redonner des couleurs, du sens et de la vie. Le pari est réussi.

Totalement iconoclaste, totalement passionnant. Indispensable !


____________
8.1 Bouton                            Commandez 100-30
Des Dieux et des Hommes - T.1 : La Fin du commencement - de Jean-Pierre Dionnet et Laurent Theureau - Dargaud - 14 janvier 2011 - 13,95 €
Enregistrer un commentaire