Rechercher dans ce blog

Fil d'actualité Twitter

dimanche 16 janvier 2011

Auteur BD : happy BéDay Didier Convard...

Romancier, scénariste pour la télévision et auteur complet de bande dessinée français, Didier Convard est l'un des maîtres es scénarios de la BD franco-belge. Il fête aujourd'hui son 61e anniversaire et imprime sa marque depuis plus de 30 ans. En 2010, il a relancé la série Neige avec le T.1 de Neige Fondation, poursuivi la saga du Triangle secret avec le T.2 des Gardiens du Sang et proposé un polar, L'Assassinat du Père Noël. En 2011, il reprend avec Jean-Yves Delitte la série Tanâtos avec le T.4 à paraître en février, continue Les Gardiens du Sang avec le T.3 à paraître en avril et participé avec son complice Éric Adam à l'adaptation de Baron Samedi de Dog Baker pour le label Treize Étrange. Au deuxième semestre, j'espère retrouver la suite de Neige Fondation ainsi que le T.2 des Aventures de Kaplan et Masson.

Didier Convard a abandonné ses crayons et ses pinceaux pour se consacrer exclusivement à l’écriture de scénarios de BD, de romans ou de séries télé. Vrai boulimique, cet auteur érudit, éclectique, humaniste et imaginatif court après le temps pour raconter toutes les histoires qu’il a en tête.Dans le 9e art, l’une de ses spécialités actuelles est de revisiter les grands mythes du roman populaire ou des grandes figures de l’histoire et d’écrire des histoires policières à suspens. Son succès le plus retentissant – et finalement assez inattendu – est sa saga ésotérique Le Triangle Secret dont il écrit la troisième saison Les Gardiens du Sang. Après une longue pause, il a relancé la saga mythique Neige avec deux jeunes dessinateurs. En 2009 il répondait à mes questions pour Auracan.com dans une interview réalisée à Angoulême, dont voici un nouvel extrait.

Que découvrirons-nous dans les prochains tomes des Gardiens du Sang ? Dans le T2, il y a une très belle séquence assez longue d’André Juillard qui fait toujours les couvertures par ailleurs. Sur le T2, la particularité de son intervention consiste en un enchaînement de bandes avec des textes. Toutes les planches sont divisées en grands panoramiques de tailles différentes sans aucune bulle. Il n’y a que des textes narratifs, car l’originalité des Gardiens du Sang est qu’aucun flash back ne ressemblera aux précédents. Dans le premier, c’était une bande dessinée traditionnelle réalisée par Patrick Jusseaume. Dans le second, on s’écarte déjà de la BD pour aller vers une espèce de cinéma muet avec de magnifiques illustrations d’André et un texte démonstratif abondant pour raconter l’histoire comme un mini roman. Le prochain flash-back montrera le Carnet de Cagliostro, un faux carnet avec la page de couverture et des gravures de Cagliostro… Le quatrième sera un dessin en noir et blanc pour lequel le dessinateur n’est pas encore choisi. Enfin, le cinquième sera un article de journal. On lira ce qu’en dit un journaliste et comment est interprétée une histoire que le lecteur connaît dans tous ses détails. On verra la vision de sa propre enquête. On se rendra compte que le journaliste de toute bonne foi ne dit pas la vérité.


Allez-vous continuer Tanâtos avec Jean-Yves Delitte ? Oui bien sûr, mais je ne sais pas à quel rythme car Jean-Yves poursuit d’autres séries en parallèle comme Black Crow ou Belem. Pour moi, cette série est une récréation que j’aime beaucoup. J’ai encore de nombreuses idées pour cette uchronie. La prochaine histoire sera une histoire complète que Jean-Yves termine de dessiner. Le déclenchement de l’histoire sera la destruction de Paris…

Didier Convard participe au Festival International de la Bande Dessinée à Angoulême en fin janvier où j'aurai plaisir à le revoir. En attendant, je lui souhaite une excellente année 2011 et un très bel anniversaire !
____________
Photo de Didier Convard à Quai des Bulles à Saint-Malo et avec Denis Falque au Festival BD de Lyon © Manuel F. Picaud / Auracan.com
Enregistrer un commentaire