Rechercher dans ce blog

Fil d'actualité Twitter

samedi 22 janvier 2011

Dédicace BD du Week-end : A.Dan

Tous les mois, je vous propose une dédicace un peu particulière. Quelques auteurs qui me connaissent bien m'offrent en effet de me dessiner. Difficile de ne pas accepter un tel cadeau. Le premier dessin fut celui de Frank Giroud, qui orne ce blog et me sert de carte de visite. J'ai publié une très sympathique interprétation par Jacques Ferrandez qui m'a croqué dans la Casbah d'Alger et qui a servi comme carte de vœux 2011. En novembre et décembre vous avez découvert, la caricature par Didier Convard et le portrait signé par Jack Manini lors du Festival Quai des Bulles à Saint-Malo. Voici un autre croquis de Daniel Alexandre alias A.Dan réalisé durant le festival d'Alger en octobre 2010.

Son nom de scène sonne comme le nom du premier homme. Sur son blog qu’il tient depuis 2005, Alexandre Daniel, alias A.Dan interpelle ses lecteurs. « Le saviez vous? Adam, c'est le premier fils d'un dieu improbable ; c'est aussi le mec le plus con de la création: sans lui on serait encore au chaud à gambader nu dans l'herbe verte avec pléthore de naïades. » Le dessinateur et illustrateur A.Dan a de l’humour et un vrai sens de l'indignation.

Il aurait pu mener une toute autre carrière, mais sa passion pour le dessin l'a rattrapé. Autodidacte, il décide de s'y adonner totalement. Illustrateur - notamment d'animaux - il est arrivé à la BD chez Joker. En début 2008, il y publie son premier album Jo-Bo sur un scénario de Benjamin Leduc. Cela devait être le début d’une nouvelle série d’Héroïc-Fantasy dans la collection Horizon. L’épisode divertissant Le Cratère de Rongo n’aura cependant pas de suite. Dans un style différent plus réaliste avec une vraie personnalité, il est passé au dessin réaliste dans la collection Grand Angle chez Bamboo. Il publie un diptyque paru en 2009 et 2010. Tahya El-Djazaïr est un scénario de Laurent Galandon qui le présentait ainsi : « La thématique s’intéresse à ces quelques Français qui un moment donné ont décidé de rejoindre le FLN, qui ont pris parti pour que les Algériens obtiennent leur autonomie. » Cet album raconte de manière fine et adroite un point de vue original sur une page peu connue de notre Histoire, la guerre d'Algérie à partir de 1954. Le Festival international de bande dessinée à Alger en 2009 a choisi le premier tome comme le meilleur album en langue française.

Après ce diptyque, A.Dan prépare toujours avec Laurent Galandon un nouvel album Pour un peu de bonheur. Vous pouvez suivre ses humeurs et indignations sur son blog adanzeblog.blogspot.com qu'il tient depuis 2005 et où il dévoile aussi de nombreuses illustrations qu'il réalise. Voir aussi son site : www.a-dan.fr.
____________
Photo d'A.Dan au Festival International de la Bande Dessinée d'Alger en fin octobre 2010 © Manuel F. Picaud / Auracan.com

Enregistrer un commentaire