Rechercher dans ce blog

Fil d'actualité Twitter

vendredi 21 janvier 2011

Martine en deuil : hommage à Marcel Marlier

Les fans des aventures de Martine sont en deuil : son co-auteur belge Marcel Marlier est en effet décédé mardi 18 janvier 2011. Les obsèques ont eu lieu ce matin dans la plus stricte intimité. L’hiver 2011 aura été fatal à cet immense illustrateur. Alors qu’il poursuivait depuis plus de 50 ans cette série Martine dont un T.60 est encore paru en octobre dernier et une extension de la série intitulée Martine raconte en début janvier, on le croyait infatigable. Il était gravement malade depuis plusieurs semaines.

Né le 18 novembre 1930 à Herseaux dans le Hainaut, Marcel Marlier est diplômé de l'école Saint-Luc de Tournai où il étudia pendant sept années et où il enseignera de 1953 à 1970. Après avoir réalisé des fresques religieuses, il a illustré pendant 25 ans des ouvrages pédagogiques comme Je lis avec Michel et Nicole ou Je calcule avec Michel et Nicole, publiés aux éditions de La Procure dont il avait remporté un concours de dessin. Il entame parallèlement dès 1951 une collaboration chez Casterman où il illustre de grands romans et des livres jeunesse. Il y créera avec Gilbert Delahaye le personnage de Martine en 1954. L’aventure se poursuivait depuis la disparition du co-auteur en 1997. La série compte 60 albums dans des formats et éditions variées sans oublier la dernière création Martine raconte avec 3 tomes parus en début janvier. Pendant plus de 56 ans, Marcel Marlier a ainsi accompagné la petite Martine et son chien Patapouf. Casterman annonce le chiffre de 100 millions d’albums vendus, traduits dans plus de 30 langues. Comme Tintin ou Astérix, l’héroïne change de nom selon le pays comme Anita au Portugal, Cristina en Italie, Tiny aux Pays-Bas, Debbie aux USA... Pilier des éditions Casterman jeunesse depuis soixante ans, Marcel Marlier y a également créé en 1969 une autre série dans le même esprit avec deux jeunes héros Jean-Lou et Sophie. Il signe 12 albums dont les dernières éditions remontent à 2002.

Les clés de ce succès sont notamment la qualité du dessin de Marcel Marlier qui n’a pas son pareil pour illustrer notamment les animaux et les enfants avec une fraîcheur et un sentiment de joie et de merveilleux. Dans son faire-part, les éditions Casterman soulignent combien il savait « observer avant d’inventer, dessiner d’après nature afin de voir toujours les choses, les animaux, les êtres humains en profondeur et au plus près de leur réalité» et ajoutent que qu’« alliant dextérité et délicatesse, réalisme et sensibilité, Marcel Marlier a construit un univers riche et singulier. Perfectionniste au savoir-faire hors du commun, il était l’un des rares illustrateurs, sinon le seul, à maîtriser aussi excellemment à la fois le portrait, l’attitude, le mouvement, le paysage, le détail documentaire et l’interprétation fictionnelle. » Au total, Marcel Marlier a réalisé plus 50.000 esquisses pour signer 75 albums !


La ville de Tournai célébrait en fin 2010 les 80 ans du dessinateur et le T.60 de Martine. Pour le cinquantenaire de la série en 2004, le Centre Touristique de la Laine et de la Mode de Verviers avait organisé une grande exposition tandis que le quartier de Laeken à Bruxelles lui consacrait une très belle fresque au 325 avenue de la Reine et la Ville de Tournai dressait une statue de Martine et son chien créée par Carlos Surquin à proximité du square des 12 Césars. Une reconnaissance méritée pour un artiste qui aura marqué des générations d’enfants. J’adresse à sa famille, ses proches et ses fans mes sincères condoléances.
Enregistrer un commentaire