Rechercher dans ce blog

Fil d'actualité Twitter

vendredi 4 février 2011

Auteur BD : happy BéDay Jean-Louis Tripp !

Jean-Louis Tripp célèbre aujourd’hui son 53e anniversaire. Avec la complicité de Régis Loisel, il a créé l’une des sagas les plus étonnantes et les plus attachantes du moment. Magasin Général est en effet une série signée à quatre mains, qui se déroule au cœur d’un petit village du Québec dans les années 20. Avec une régularité de métronomes, les deux auteurs publient chaque année un nouveau tome d’une série qui n’a cessé de se rallonger pour notre plus grand plaisir même si aujourd’hui les auteurs promettent de s’arrêter au T.8. Succès éditorial bien mérité, ce conte sur la tolérance suit deux personnages principaux Marie et Serge, l’une jeune veuve qui dans la tradition catholique aurait dû pleurer son défunt mari, l’autre jeune français homosexuel que son coming-out va troubler le village…


Originaire de Montauban, Jean-Louis Tripp débute à Métal Hurlant en 1977. Son premier album est le Bœuf n'était pas Mode publié en 1978 chez Transit. Sa ligne devient assez claire à partir de 1982 chez Futuropolis et Milan (Les Aventures de Jacques Gallard). Signalons que Soviet Zig-Zag, T.2 de Jacques Gallard (scénario de Marc Barcelo), a remporté en 1987 le Prix Bloody Mary, ancêtre du Grand Prix de la Critique !


En 1990, il décide de faire une pause BD et se consacre à d’autres modes d’expression, la peinture, la sculpture, mais aussi au mobilier et aux fresques en mosaïques. Il n’abandonne pas pour autant le dessin d’illustration de livres pour enfants comme Fredo Mercurio, déjà sur le thème de la tolérance, de presse magazine et se lance dans le story-board.

Finalement, il retrouve le plaisir de la BD aux côtés de Didier Tronchet avec qui il réalise en 2002 le Nouveau Jean-Claude dont une intégrale petit format est parue en 2010 chez Drugstore sous le nouveau titre Pizza Warrior. Fin 2003, il signe aussi «
une comédie socio-urbanico-bucolo-sentimentale » dans l'album collectif Correspondances aux côtés de Charles Berberian, Max Cabanes, Jean-Claude Denis et Philippe Dupuy. La même année, il obtient un poste de professeur sur la BD à l’université du Québec en Outaouais (à Ottawa).


S’installant à Montréal, il partage l’atelier de Régis Loisel à qui il propose un projet fou : écrire et dessiner une histoire ensemble. En effet, les deux auteurs se complètent parfaitement. Jean-Louis Tripp retravaille chaque dessin de Régis Loisel pour le fignoler, lui donner un autre volume, faire ressortir encore plus d’émotions. Il a en vingt ans beaucoup fait évoluer son style très travaillé et d’une rare expressivité. Le succès est au rendez-vous et la série initialement prévue en 3 tomes se dirige vers une saga en 8 tomes. Auteur d’une grande sensibilité, Jean-Louis Tripp n’hésite pas à aborder des thèmes encore rares dans la bd comme l’homosexualité.

Vous pouvez acquérir des originaux à la Galerie 9e art (www.galerie9art.com) où il a exposé ses planches en début d’année dernière et relire son interview réalisée en 2008 avec mon complice Brieg F. Haslé pour Auracan.com. Je souhaite à Jean-Louis un excellent anniversaire !
_____________
Photos
Jean-Louis Tripp et Régis Loisel à la Galerie du 9e art et à Angoulême en janvier 2010 © Manuel F. Picaud / Auracan.com
Enregistrer un commentaire