Rechercher dans ce blog

Fil d'actualité Twitter

jeudi 17 mars 2011

Le Salon du Livre de Paris 2011 est aussi un festival BD

La plus grande librairie du monde comme il aime s’appeler, le Salon du Livre de Paris comporte évidemment un rayon bande dessinée disséminée dans tout le grand hall de la Porte de Versailles. Et même si ses organisateurs n’accueillent plus l’assemblée générale de l’Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée, il reste le principal lieu de rencontre du neuvième art à Paris. Cette 31e édition du Salon du Livre de Paris – légèrement raccourcie propose plusieurs nouveautés et quelques mises en avant particulières. Présentation sommaire du programme.

Si habituellement un pays est à l’honneur, 2011 accueille tous les cinq pays nordiques et territoires du Nord jusqu’au Groenland avec une quarantaine d’auteurs mais aucun de bande dessinée... Le Salon inaugure aussi une mise à l’honneur d’une ville, à savoir Buenos Aires, capitale de l’Argentine et capitale mondiale 2011 de la littérature, avec trois auteurs argentins de bande dessinée : Pablo de Santis, Quino (Mafalda) et Hermenegildo Sábat. Et il s’intéresse plus particulièrement à l’outremer avec une présentation de la Bande dessinée vue par Bernard Berger. Côté thématique, le Salon fait un coup de projecteur sur le polar avec un débat animé par le Parisien sur le mariage heureux de la BD et du polar et une exposition Les énigmes d’Agatha Christie en bande dessinée, proposée par Emmanuel Proust Editions et bd BOUM de Blois.

Salon du Livre 2010 : conférence-débat © Manuel F. Picaud / Auracan.com

Le manga trouvera une nouvelle fois une belle place. Le Salon accueille le mangaka Motorô Mase, l’auteur de Ikigami, Préavis de Mort, particulièrement primé (prix spécial BD des Utopiales 2009, Prix Polymanga 2010 du meilleur Seinen, la sélection officielle à Angoulême 2010, Grand Prix de l’Imaginaire 2010 Etonnants Voyageurs et Japan Expo Awards 2010 du meilleur Seinen) et dont le T.8 sort pour l’occasion. On pourra aussi découvrir Le manga français et notamment la série Dreamland grâce à l’éditeur Pika Edition. Outre Reno Lemaire, il sera possible de voir des exemples signés Miya (Vis-à-vis), Mookey (Necromancer) et Vald (Catacombes). Côté animation, seront célébrés les 20 ans du magazine spécialisé Animeland, sera proposé un débat sur « Quel manga pour qui ? » et évidemment il y aura un défilé Cosplay (samedi de 17h00 à 18h00).

La BD franco-belge sera largement représentée par tous les grands éditeurs sauf les deux éditeurs du groupement Delsol (Delcourt et Soleil) ou encore Futuropolis, 12 bis et les Humanoïdes associés. Il est prévu 443 tranches de dédicaces de plus de 200 auteurs de bande dessinée. Seront notamment présents : Alex Alice, Pénélope Bagieu, Vincent Bailly, Edmond Baudoin, Tonino Benacquista, Matthieu Bonhomme, Borris, François Boucq, Eric Chabbert, Gilles Chaillet, Chandre, Jean-Christophe Chauzy, Corbeyran, Baudoin Deville, Jean-Blaise Djian, Espé, Joëlle Esso, Benoït Feroumont, Jacques Ferrandez, David François, Fred, Christian Gine, Annie Goetzinger, Daniel Goossens, Emmanuel Guibert, Hamo, Miles Hyman, Marc Jailloux, Jamar, Jul, Kris, Thomas Legrain, Marc Levy, Loustal, Mako, Richard Marazzano, Marek, Lorenzo Mattotti, Merwan, Jean-Claude Mezières, Renaud Pennelle, Joe Pinelli, Patrick Pion, Ptilun, Raives, Robin Recht, Grzegorz Rosinski, Christian Rossi, Fred et Greg Salsedo, Segui, Joann Sfar, Fabrice Tarrin, olivier Thomas, Sylvain Vallée, Fabien Vehlmann, Bastien Vivès, Wanderer, Warnauts, Patrick Weber ou Zep …

Salon du Livre 2010 : Fabien Nury, Coyotte, Daniel Maghen © Manuel F. Picaud / Auracan.com

Outre ce volet traditionnel, le public pourra visiter des expositions, assister à des débatset profiter de quelques animations. Après Saint-Malo, Le Lombard investit une surface de 200 m2 pour une grande exposition rétrospective consacrée à Grzegorz Rosinski qui participe aussi à une rencontre le dimanche à 12h30. Glénat propose une rencontre avec Christophe Bataillon (Nos cousins les dinosaures) et surtout Zep dont le film Titeuf sort le 6 avril 2011. Côté animations, il ne faut pas manquer le combat de dessins en musique organisé par le magazine Zoo avec les dessinateurs Christopher, Merwan, Joe G. Pinelli, Fabrice Tarrin et Bastien Vivès le vendredi 18 mars de 20h00 à 21h00. Sans oublier des ses séances de speed-booking où des auteurs peuvent proposer leurs projets à des éditeurs. Et quelques médias en profiteront pour remettre leurs prix BD comme France Info et Le Parisien. L'ACBD remettra son Grand Prix de la Critique 2011 à Asterios Polyp de David Mazzucchelli chez son éditeur Casterman (à son siège dans le 13e arrondissement).



Enfin le salon confirme son intérêt pour le numérique et propose de nombreuses démonstrations et des conférences sur ce thème. Ainsi le Syndicat National de l’Edition tiendra ses assises du Livre à l’heure du numérique où sera présenté la plate-forme Izneo qui vient de signer le regroupement des principaux éditeurs des groupes Flammarion, Média Participations, Glénat, Bamboo, Delcourt ou Soleil. A l’initiative de la Cité internationale de la bande dessinée et de l’image se dérouleront plusieurs débats. Une table-ronde spécifique à la BD numérique verra participer les scénaristes Olivier Jouvray et Kris, Emmanuel de Rengervé, administrateur du Syndicat national des auteurs et des compositeurs et Hervé Rony, directeur général de la Société civile des auteurs multimédia. Il sera conclu par Ollivier Pouriol, philosophe et organisateur des séances Studio Philo. Un panorama sur l’évolution des métiers et des pratiques autour de l’image et de « La bande dessinée à l’heure du numérique » complèteront ce programme. On s’interrogera aussi sur l’offre, les supports et la diffusion de la BD numérique avec Thomas Cadène (Autres gens), son éditeur Antoine-Louis Dujardin chez Dupuis, Yannick Lejeune (Festiblog, Delcourt), Catherine Pavie, directrice générale de IGS-CP et Allison Reber (Ave!Comics). Avec du9, on cherchera à s’inspirer du modèle du manga numérique et à comprendre le risque de piratage. Enfin, il sera débattu de la stratégie des libraires en ligne.

Salon du Livre 2010 : stand Ave!comics © Manuel F. Picaud / Auracan.com

En résumé, le Salon du Livre de Paris propose un programme BD dense et varié pour tout public. Cela se passe dès ce soir à partir de 17h00 avec le vernissage sur invitation, puis demain de 10h00 à 23h00, samedi et dimanche de 10h00 à 20h00 et lundi de 9h00 à 18h00 avec la matinée réservée aux professionnels. L’entrée coûte 9,00 € en tarif plein, mais de nombreuses réductions sont possible (salariés grâce leur comité d’entreprise) voire de gratuité pour les Enseignants, les enfants, les étudiants de moins de 26 ans, les porteurs de cartes des bibliothèques de la ville de Paris et les plus de 65 ans le lundi 21 mars après-midi. A ne pas manquer !
Enregistrer un commentaire