Rechercher dans ce blog

Fil d'actualité Twitter

samedi 2 avril 2011

Dédicace BD du week-end : Cubitus de Rodrigue

Les dédicaces proposées le week-end sont ces prochains mois des dédicaces offertes à Brieg F. Haslé issues de sa collection. La première est signée par Michel Rodrigue qui réside depuis deux ans à Édimbourg en Écosse et vient de fêter son 50e anniversaire (c'était hier). Évidemment le sujet de la dédicace est le héros de la série qu'il a reprise avec succès, à savoir Cubitus.

Né à Lyon le 1er avril 1961, un physique de rugbyman, Michel Rodrigue aurait voulu faire du théâtre mais s’est lancé dans la BD en 1986 après des études aux beaux-arts de Lyon et une licence en... archéologie médiévale. En 25 ans de carrière, il montre des facettes très variées de son style et des genres de BD ; de l’historique comme sa participation à la commémoration en BD de la Révolution française en 1989, à l’adaptation littéraire avec les truculentes aventures de Rabelais avec Yves Mitton au dessin.

Dessinateur et/ou scénariste, il alterne la création de personnages comme Doggyguard avec Bob de Groot ou leur reprise comme Les Pieds Nickelés, Cubitus ou Clifton. Cet esprit imaginatif a mis sa capacité d’écrire et de dessiner au profit de maisons d’éditions concurrentes connues comme Albin Michel (Manuel de survie du bricoleur), Bamboo (les Damnés de la route), Joker (Ly-nook avec André Chéret), Le Lombard, Vents d’Ouest, ou moins connues comme Hors éditions ou Au bord des continents (Légendes de féérie). En 2009 il crée au Lombard Sybil, la fée cartable une série jeunesse dont il écrit le scénario et dont le dessin suit l’école Manga. Chez le même éditeur, il écrit le Maitre des Ogres pour Vincenzo Cucca. En 2010, il dessine chez Bamboo la série humoristique Roméo et Juliette avec Erroc. Il a obtenu plusieurs prix comme le Prix Jeunesse 2005 et le Grand Prix ,2006 à Illzach. L'album qui m'a le plus impressionné est sans doute Le Chat qui courait sur les toits paru en 2010 au Lombard dans la collection Signé et dessiné par René Hausman. Je lui ai souhaité hier un happy BéDay !
Enregistrer un commentaire