Rechercher dans ce blog

Fil d'actualité Twitter

lundi 2 mai 2011

Album BD : Agents du Mossad de Frédéric Ploquin, Pierre Boisserie et Siro

Le retour de l’affaire Eichmann

L’histoire d’Israël connaît un regain d’intérêt cette année dans le neuvième art. Après Mezek de Yann et André Juillard sur la première guerre entre une coalition arabe et le jeune Etat d’Israël au Lombard et avant Mossad opérations spéciales de Jean-Claude Bartoll et Pierpaolo Rovero chez Jungle, les éditions 12 bis proposent à leur tour de revenir sur l’histoire des services secrets israéliens considérés comme l’un des plus efficaces au monde même si ses méthodes sont loin de faire l’unanimité. Parmi leurs faits d’armes, la pourchasse dans le monde entier des anciens nazis ou des terroristes palestiniens. Aujourd’hui, ils jouent un rôle clé dans la lutte contre le terrorisme se réclamant de l’Islam. Le Mossad - son nom complet est l’Institut pour les renseignements et les affaires spéciales - a été créé à l’été 1949 à partir du service de renseignements créé par la milice juive, la Haganah en 1929.

Au moment où s’est ouvert au Mémorial de la Shoah à Paris une exposition sur le procès d’Adolf Eichmann, premier jugement entièrement consacré à la « solution finale » dans un tribunal civil en Israël, ce premier épisode revient sur la capture en Argentine – il y a 50 ans – d’un des responsables majeurs du génocide juif par les agents israéliens. Ce n’est pas pour autant une bande dessinée didactique, mais bien une fiction basée sur une documentation élaborée rassemblée notamment par Frédéric Ploquin, spécialiste du grand banditisme et des services secrets. L’album débute réellement avec une opération à Paris de nos jours. Un commando du Mossad investit un appartement où ils éliminent deux hommes du Hammas syrien. En filant, l’un deux est atteint par un sniper embusqué. Avant de décéder, il dit à son coéquipier Ben « Ils savent… Eichmann… ». Justement leurs pères avaient participé à l’enlèvement d’Eichmann en Argentine. Quel est le lien entre les deux affaires ?

Pierre Boisserie et Frédéric Ploquin construisent donc une double histoire parallèle à un demi siècle d’écart. Alternant scènes de flash back et contemporaines, ils invitent le lecteur à se demander quel disfonctionnements a pu avoir lieu lors de l’arrestation d’un des plus grands criminels de la Seconde Guerre mondiale jamais repenti. Avec un suspense bien géré, les auteurs utilisent une écriture très télévisuelle. La mise en images de Siro, avec qui Pierre Boisserie a déjà travaillé sur Voyageur et joue dans un groupe de musique, est dynamique et assez réaliste. Dommage néanmoins que les couleurs numériques de Christophe Araldi soient si sombres, épaississant davantage l’encrage et certains agents du Mossad trop ressemblants. Le plaisir de lecture de cette série d’espionnage à beau potentiel reste élevé.

La mise en bouche
de ce thriller est prometteuse.
_______________
8.1 Bouton                                        Commandez 100-30
Agents du Mossad - T.1 : Eichmann - de Frédéric Ploquin, Pierre Boisserie et Siro - 12 bis - 28 avril 2011 - 13,50 €
Enregistrer un commentaire