Rechercher dans ce blog

Fil d'actualité Twitter

mardi 31 mai 2011

Album BD : Le Fils de l'Officier de Patrick Cothias, Patrice Ordas et Christelle Galland

Un destin bouleversant

La collection Grand Angle chez Bamboo aime plonger dans l’intimité de ses personnages et évoquer des destins particuliers. Avec Le Fils de l'Officier de Patrick Cothias, Patrice Ordas et Christelle Galland, elle n’y fait pas exception. Un peu après l’époque de la série Tombelaine de Gilles Chaillet et Bernard Capo chez Casterman et dans une ambiance qui rappelle le récent Les Innocents coupables de Laurent Galandon et Anlor dans la même collection, ce premier volet d’un triptyque présente la vie erratique d’un jeune homme au destin contrarié dès sa naissance au début du 20e siècle.

Il s’appelle Sidoine Loll. Son prénom pas facile à porter est un hommage à sa mère Sidonie. A son septième anniversaire, Divères, son père adoptif et alcoolique lui révèle qu’il est né à Saïgon en Cochinchine d’un père maréchal des logis de la Coloniale. Celui-ci a préféré éloigner son fils et sa mère et les a confiés à Divères. Sa mère est emportée par la maladie alors que son fils n’avait que 3 ans. Sidoine aurait pu réussir dans la vie. Il était excellent à l’école. Mais faute d’argent pour payer le lycée, il doit travailler aux champs dans cette Bretagne rude auprès d’un métayer, la famille Jugan. Le destin s’acharne sur lui. Suite à une dispute, son père adoptif se suicide. Le curé lui conseille d’endosser la responsabilité pour que le vieil homme évite la fosse commune. Le voilà condamné en colonie pénitentiaire, un bagne pour les enfants aux règles odieuses. Il a 16 ans… Sa vie ne sera pas un long fleuve tranquille...

Cet album permet de découvrir la psychologie du protagoniste et son évolution face aux événements auxquels il doit faire face. Intelligent, il parvient à y survivre animé par une rage, une haine et un orgueil. Les scénaristes qui sortent en même temps le roman Hindenburg et débutent aussi l’adaptation en BD de leur roman l’Œil des dobermans campent de manière crédible son caractère. En même temps, ils multiplient ses épreuves dans un environnement d’injustice, où l’empreinte catholique est forte. Cette fresque sociale est aussi le récit passionnant d’un chemin initiatique de ce jeune homme à qui la vie ne semble faire aucun cadeau. Pour son premier album, Christelle Galland, diplômée comme Arno Monin ou Ingrid Liman de l’école Pivaut à Nantes, trouve un style semi-réaliste touchant où ses décors sont particulièrement soignés, la couverture très réussie et les personnages expressifs. Dans l’ensemble - quelques ciels bleus tranchent avec les tons pastels -, les couleurs de Sébastien Bouet sont harmonieuses.

Une mise en bouche prometteuse
.

_____________
8.1 Bouton                                        Commandez 100-30
Le Fils de l'Officier - T.1 : La Tête abimée - de Patrick Cothias et Patrice Ordas (scénario), Christelle Galland princegalland.canalblog.com (dessin) et Sébastien Bouet (couleurs) - Bamboo, collection Grand Angle - 25 mai 2011 - 13,50 €
Enregistrer un commentaire