Rechercher dans ce blog

Fil d'actualité Twitter

mardi 31 mai 2011

Sélection Albums BD de la semaine du 30 mai 2011 au 5 juin 2011 (1/2)

Voici la première partie de la nouvelle sélection des BD de la semaine. J’ai en effet retenu 8 nouveaux albums et un ouvrage qui méritent le détour pour les amateurs de BD franco-belges. Les éditeurs sont Bamboo, Dargaud, Delcourt, Drugstore, Dupuis, Glénat, Hors Collection, Les Humanoïdes associés. Les albums sélectionnés du 30 mai au 5 juin 2011 sont classés dans l’ordre chronologique et alphabétique. Voici la première liste de 4 albums correspondant au 1er juin 2011 avec comme souvent désormais des extraits grâce à notre partenaire digiBiDi, mais aussi izneo.

Ça pourrait être pire – plus de 100 dessins - Collectif (Aurel, Chapatte, Lasserpe, Plantu, Tignous,…) de 112 pages - Drugstore - 1er juin 2011 - 12,50 € Vous connaissez la chanson « Tout va très bien Madame la Marquise » ? Ou comment annoncer une catastrophe sous une forme humoristique. Alors que la planète montre chaque jour ses dangers et notre responsabilité à ses dérèglements, Jacques Chirac alors Président de la République française ouvrait le 4e Sommet de la Terre à Johannesburg, en Afrique du Sud le 2 septembre 2002 par ces mots : « Notre maison brûle et nous regardons ailleurs.» Rien ne remplace l’humour pour réagir contre des situations difficiles. C’est le sens de cet ouvrage collectif de dessins signés par les plus grands dessinateurs de presse sur les nombreuses catastrophes auquel notre monde a du faire face. Ainsi le tremblement de terre suivi du tsunami et des incidents nucléaires de Fukushima, le cyclone Katrina, la tempête Xinthia, le séisme à Haïti, le tsunami en Indonésie ont défrayé l’actualité ces derniers mois. Voilà une manière de s’y replonger avec distance et un humour décapant.



Le Petit Livre bleu Analyse critique et politique de la société des Schtroumpfs – d’Antoine Buéno – Hors Collection – 1er juin 2011 – 12,90 € Le livre est tout petit. Normal : il traite de ces petits lutins connus mondialement et hauts comme trois pommes que sont les Schtroumpfs. Alors qu’un film d’animation en 3D est attendu dans quelques semaines dans les salles obscures, Antoine Buéno livre une Analyse critique et politique de la société des Schtroumpfs. Derrière cette longue série de Peyo, l’auteur s’interroge avec malice sur la construction réelle ou supposée de cet univers des petits hommes bleus et blanc. Un peu comme le village d’Astérix et Obélix, construit à l’image des Français contemporains, cette société nouvelle en dit long sur son auteur et notre société contemporaine. Cet ouvrage original et passionnant contient 180 pages d’analyses qui ne devraient pas laisser les fans indifférents. Pourquoi ? tout simplement parce que l’auteur se demande si le modèle proposé n’est pas tout simplement une utopie totalitaire… Cette collectivité n’est-elle pas composée de membres semblables dans leur uniforme, dirigés par un chef unique et immuable, repliés sur eux-mêmes et peu ouverts à l’initiative individuelle ? Il faut dire que l’auteur de 33 ans est un fin connaisseur puisqu’il est chargé de mission au Sénat et chargé d’enseignement à l’Institut d’Etudes Politiques de Paris (Science Po Paris). Evidemment, cette option passant par la case stalinisme et nazisme risque de déplaire aux héritiers de Peyo qui ont fait évoluer la série avec des albums particulièrement pédagogiques. Cela reste un livre très bien écrit, passionnant et une vraie invitation à débat mais surtout à relire la trentaine d'albums de cette série emblématique. Dommage tout de même que le très petit format ne soit pas des plus agréables à lire.

La Saga de Wotila - T.1 : Le Jour du prince cornu - de Cécile Chicault (dessin et couleurs) et Hervé Pauvert (scénario) - Delcourt, collection Histoire & Histoires – 1er juin 2011 - 13,95 €. L'Histoire reste à la mode et tous les éditeurs recherchent des sujets originaux. L'intérêt de cette saga est justement d'aborder la période entre le monde romain et le Moyen-Âge. Elle se situe précisément au Ve siècle et s'intéresse particulièrement aux hordes de Goths, en recherche d'une implantation dans l'Europe de l'Ouest. A cette période où les tribus nomades et les gallo-romains se rencontrent et apprennent à coexister, le scénariste suit le destin agité du jeune Wotila. Ce cavalier wisigoth de la tribut de Thorulf est né en 404. Il est le fils du prêtre Livtrasir, neveu de Thorulf et donc promis à un bel avenir. Mais la rumeur voudrait qu'il n'ait été qu'adopté... Pourquoi rêve-t-il d'un certain Lucius ? Qui est-il vraiment ? Pourquoi veut-on l'enlever ? Et surtout qui ? Autant de questions posées dans ce premier volet de présentation. Le scénariste est professeur d'histoire-géographie et a amplement documenté son récit, allant jusqu'à situer le contexte historique en introduction, et le complétant par un lexique sur les Wisigoths, la mythologie germanique, sur la Gaule à la fin de l'Empire romain et sur les personnages historiques. C'est d'autant plus instructif que peu de BD ont traité ce sujet. Le dessin qui conserve sans doute un style jeunesse, souvent avare de détails, avec des personnages peu attachants, est signé par Cécile Chicault qui réalise en effet sa première série grand public.

Lloyd Singer (ex Makabi) - Cycle 2 T.6 : Seuls au monde - d'Olivier Neuray (dessin) et Luc Brunschwig (scénario) - Bamboo, collection Grand Angle - 1er juin 2011 - 13,50 € Lorsque Bamboo reprend la série Makabi à Dupuis, non seulement, il change son nom pour mieux mettre en évidence le héros Lloyd Singer, mais réédite en moins de six mois les anciens titres avec de nouvelles couvertures mais aussi deux nouveautés. Cet album est donc le dénouement du deuxième cycle avant un troisième attendu à partir de l’automne. Dans ce cycle, Lloyd Singer a pris du galon en entrant dans l’école du FBI. Mais en poursuivant un serial killer, il est confronté à un tueur inattendu qui l’a enlevé avant de réussir à s’enfouir. La piste le menait dans le milieu du spectacle. Le présumé coupable serait Mark Reed, mais ne serait-ce pas plutôt sa mère ou plutôt son époux ? Le fin mot de ce thriller haletant attend donc le lecteur tandis qu’il poursuivra en parallèle la vie familiale mouvementée. Une de ses sœurs est anorexique et en grand danger. Il découvrira un peu mieux le héros bien ordinaire mais aux doubles qualités d’arts martiaux et d’écoute. Cette série a retrouvé avec bonheur les devants de la scène et le mérite. Plus qu’un thriller, c’est une saga familiale qui insiste sur la psychologie des personnages, une marque de fabrique du scénariste Luc Brunschwig. C’est en revanche le dernier tome pour le dessinateur réaliste Olivier Neuray qui laisse sa place à Olivier Martin. Une pépite dans le genre ! Pour mémoire quelques pages des deux épisodes précédents ainsi que du nouvel épisode grâce à notre partenaire izneo :







Les albums sont toujours annoncés sous réserve.
Retrouvez sur la colonne de gauche les prochaines sorties qui sont mises à jour très régulièrement car les dates de sortie évoluent malheureusement souvent. Cette rubrique est normalement publiée chaque début de semaine pour vous permettre de préparer la semaine ! Vous pouvez aussi vous procurer directement les albums en suivant les liens ci-dessous.
6.2.1 NOUVEAUTES                                               LIVRES 2.6 Livres                          120x60                      - 2
Enregistrer un commentaire