Rechercher dans ce blog

Fil d'actualité Twitter

mardi 10 mai 2011

Sélection Albums BD de la semaine du 9 au 15 mai 2011 (2/2)

Voici la seconde partie de la sélection des BD de la semaine. J’ai en effet retenu 11 nouveaux albums qui méritent le détour. Les éditeurs sont Bamboo, Casterman, le label KSTR, Delcourt, Emmanuel Proust, Glénat et le label Treize étrange. Ces albums sélectionnés du 9 au 15 mai 2011 sont classés dans l’ordre chronologique et alphabétique. Voici la seconde liste de 6 albums correspondant aux 11 et 12 mai 2011.

Le Tueur - T.9 - de Luc Jacamon et Matz - Casterman, collection Ligne Rouge - 11 mai 2011 - 10,40 € Cette série d’aventures sur un tueur professionnel s’est imposée chez Casterman comme l’un des meilleurs succès de l’éditeur. Le scénariste Matz, grand amateur de polar, a d’ailleurs contribué à la création de la collection Rivages / Casterman / Noir dont il fait partie du triumvirat éditorial. La fascination pour les tueurs s’est d’ailleurs retrouvée dans la série XIII Mystery dont les deux premiers épisodes racontent les débuts de deux tueurs, la Mangouste puis Irina. Mais avec le Tueur, l’auteur raconte certes une aventure mettant en prise le Tueur - qui va momentanément gagner un nom dans cette nouvelle aventure - face aux puissants du monde qu’ils soient politiques, économiques ou criminels. Mais il raconte aussi ses états d’âme, ses questionnements sur notre société. Ce nouvel épisode n’échappe pas à la règle où sont abordés les ravages de la drogue, l’absurdité d’Internet, l’hypocrisie de notre société toujours prête à aider des inconscients perdus dans des avalanches mais laissant crever de faim des millions de personnes dans le monde. Toutes ses réflexions rendent le Tueur sympathique. Cette narration passionnante et à multiples degrés, associée aux grandes cases d’un dessin stylisé et élégant de Luc Jacamon avec des décors et voitures photo-réalistes contribue à cette lecture très plaisante. Dans ce nouvel épisode, le Tueur est en voie de se reconvertir dans le pétrole avec son complice Mariano, narcotrafiquant du cartel colombien et un ancien de la CIA, Haywood… Passionnant !

Nakara - T.1 : Sorcière - de Pierre Boisserie et Lucien Rollin - Glénat, collection Grafica - 11 mai 2011 - 13,50 € Après son incursion dans le futur avec Back World, Lucien Rollin revient à sa double passion. D’un côté les sorcières, thème d’une collection qu’il a proposé à Dupuis et qui ne s’est malheureusement pas poursuivi au-delà des deux premiers tomes. D’un autre, le Moyen-Âge dont sa série Le Torte a été rééditée en intégrale l’an passé et thème de son épisode du cycle Passé de la série Voyageur. Je n’ai pas encore pu lire l’intégralité de l’album, mais les dix premières planches très réalistes avec des décors soignés donnent envie de poursuivre cette saga. Voici comment l'éditeur présente cette série : « Nakara est issue d'une lignée de sorcières dont les origines se perdent dans la nuit des temps... Le Mal s'incarne en elle toujours un peu plus fort à chaque génération, et il est dit que c'est par elle que viendra l'apocalypse. Ceci est la doctrine enseignée par l'Ordre, un organisation religieuse dans laquelle officie Aurès. Ancien mercenaire cherchant la rédemption, son travail est de trouver et exterminer tout ce qui n'est pas conforme au Dogme et vient contredire la perfection divine. En réalité, leur but est de retrouver les différentes incarnations de Nakara, et de les exterminer génération après génération. Aurès et son tout jeune apprenti, Nathan, vont être mis sur la piste de la sorcière rousse… à leurs risques et périls ! Vous n'êtes pas au bout de vos surprises avec cette histoire captivante à la dimension mythique, menée par un duo d’auteurs expérimentés. Mais êtes-vous bien certains d'être au Moyen-Âge ? » A découvrir !



Nouveau Monde - T.2 : La Vallée perdue - de Denis-Pierre Fillippi et Gilles Mezzomo - Glénat, collection Grafica - 11 mai 2011 - 13,50 € Glénat est toujours fasciné par l’Amérique. Après la série des Pionniers du nouveau monde de Maryse, Jean-François Charles et Ersel dans la collection Vécu, l’éditeur installé à Grenoble propose un récit de Denis-Pierre Fillippi intitulé simplement Nouveau Monde. Il est mis en images dans un style plus moderne par Gilles Mezzomo. Cette trilogie se passe au milieu du 18e siècle en Acadie. Elle oppose des Français, des indiens, des brigands, des mercenaires, des exilés et des Anglais. On suit l’intrépide héroïne Emie, naufragée avec un petit groupe de survivants de leur navire, le Bristol, alors qu’ils se rendaient en Amérique. Mais alors qu’elle réussit à récupérer ses enfants dans une tribu indienne, ils sont déjà attaqués par le capitaine Elgrave qui ne lâche pas prise… Cette série d’aventures sur fond historique doit aussi son intérêt pour le mystère qui entoure les différents personnages. Palpitant !



ça ne coûte rien - récit complet de 136 pages - de Sylvain Saulne - Kstr - 11 mai 2011 - 16,00 € Tout comme le manga Je ne suis pas un homme évoqué hier, ce récit suit le passage à l’adulte de Pierre, un jeune homme, celui-ci Français, qui s’installe à Shanghai en mars 2008. Parti avec peu de ressources, ce chômeur semble attendre un héritage important. Cela lui permet d’être accueilli auprès d’une chinoise Emmanuelle et une française Marianne, deux jeunes femmes qui partagent leur luxueux appartement avec lui. L’amie Caroline qui devait l’accueillir part en voyage, mais le confie à Daniel qui lui fait découvrir la vie confortable des expatriés dans cet eldorado où les filles rêvent toutes de sortir avec un occidental. Très vite se crée un décalage entre cette vie et la réalité. Alors qu’il pourrait revenir en France à l’expiration de son visa, et qu’il n’a toujours pas touché son héritage, il va prendre la décision de rester en se serrant vraiment la ceinture et voir la vie totalement sous un autre jour. Ce récit dans la collection KSTR est signé par un jeune auteur installé dans cette mégapole chinoise qu’il connaît donc bien et nous en livre une vision plus authentique. On en apprend autant de la Chine que de nous-mêmes. Non seulement ce récit initiatique est bien écrit mais le dessin sobre dans un style proche des mangas, aux couleurs dont l’évolution est pleine de sens, contribue au plaisir de lecture. Encore une belle pépite sous ce label.

Janeth Burroughs - récit complet de 104 pages - de Pascal Croci, François-Sylvie Pauly et Sandrine Py - Emmanuel Proust - 12 mai 2011 - 19,90 € L’éditeur Emmanuel Proust a pris le parti de sélectionner les titres à publier. L’un des auteurs récurrents est Pascal Croci dont le dessin sensible et le découpage audacieux séduit. Après Marie-Antoinette, il s’intéresse à la découverte du continent africain au XIXe siècle au travers du voyage de Janet Burroughs. Voici comment l’éditeur continue la présentation : « la rencontre avec une tribu matriarcale va bouleverser son existence… La fascinante Aboudalé, chef de cette étrange tribu, l’initie aux mystères d’un étonnant cimetière de pierres… On lui raconte la légende de l’enfant-singe, celui que Edgar Rice Burroughs nous fera connaître sous le nom de Tarzan. » En attendant la série concoctée par Fabrice Meddour et Philippe Bonifay, voici un avant-goût intéressant dont vous pouvez lire les premières planches ci-après toujours grâce à digiBiDi :



Ostfront Stalingrad – récit complet – de Fabrice Le Henanff – 12 bis – 12 mai 2011 – 13,50 € Si 12 bis avait déjà traité avec bonheur de la Première Guerre mondiale, il n’avait pas encore investi le secteur de la Deuxième Guerre mondiale. Pour rester original, l’éditeur propose une vision du dur front de l’Est, qui va vite devenir une véritable punition pour tous les allemands. Ostfront était le titre du second titre de Malgré nous chez Quadrants et on retrouve ce thème chez Paquet dans Ciel en Ruine et Le Grand Duc. Mais la Bataille de Stalingrad n’a semble-t-il été traitée qu’au cinéma et pas en BD, si on excepte un album de Pierre Dupuis de 1976 chez Dargaud. Pourtant, n’est-elle pas le commencement de la fin ? L’auteur breton Fabrice Le Henanff, manifestement très inspiré avec un dessin d’un réalisme particulièrement réussi, suit le destin de trois soldats allemands sur le front de l'est pendant 6 mois entre 1942 et 1943. Il s’agit du lieutenant Tomas von Vilshofen, dont le premier commandement échoit à à Stalingrad, du sous-officier déjà vétéran Max Dinger et de Sepp Steiner, sergent du bataillon disciplinaire. Il est déjà prévu un autre album indépendant par le même auteur intitulé Westfront, sur le siège de Berlin, à paraître chez 12 bis en 2013. Assurément un album percutant.

Les albums sont toujours annoncés sous réserve.
Retrouvez sur la colonne de gauche les prochaines sorties qui sont mises à jour très régulièrement car les dates de sortie évoluent malheureusement souvent. Cette rubrique est normalement publiée chaque début de semaine pour vous permettre de préparer la semaine ! Vous pouvez aussi vous procurer directement les albums en suivant les liens ci-dessous.
6.2.1 NOUVEAUTES                                       LIVRES 2.6 Livres                  120x60                      - 2

Enregistrer un commentaire