Rechercher dans ce blog

Fil d'actualité Twitter

lundi 6 juin 2011

Album BD : Meridia de Thierry Gloris et Joël Mouclier

Antic fantasy

Meridia est un royaume qui ressemble au monde romain, transporté à la fin du Moyen-âge.
Monde romain car il agrège plusieurs régions de la péninsule italienne avec sa capitale cosmopolite Vitzio avec son architecture classique, ses temples et ses gardiens tout droit sorti de l'Antiquité grecque ou romaine, mais aussi des barbares assiégeant l'empire à ses frontières, notamment du Nord. Médiéval car techniquement l'armée ressemble davantage aux conquistadors espagnols et l'ordre religieux se calque sur le clergé catholique. Mais c'est bien un monde imaginaire qui concocte Thierry Gloris dans son premier exercice d'heroïc fantasy. Ici le dieu Cybile est capable de transformer les barbares captifs en esclaves dociles, par une métamorphose qui en fait des "seconds nés". Le pouvoir est exercé par les femmes et la sexualité libre.


Après avoir osé montrer l'homosexualité du Pape terrible dont le T.3 sera réalisé après le nouvel épisode du Trône d'Argile, Delcourt n'hésite pas publier une nouvelle série où les protagonistes sont deux hommes épris l'un de l'autre. Leur amour n'est pas le centre de l'histoire même si il compte. Il est simplement banalisé au point qu'un des personnages dira : "que tu préfères désormais la couche d'un homme à celle d'une femme, ce choix n'appartient qu'à toi", sous entendant en passant qu'une inclinaison sexuelle serait un choix, vieux débat... Certes Baskia, l'un d'eux est bisexuel, mais son amour pour un homme l'a emporté en connaissance de cause. Et le message veut qu'on ne doive pas juger. Et les auteurs d'en rajouter en montrant sans tabou une fellation, une sodomisation et un baiser fougueux. Et pourquoi pas ?

Ce récit est bien une aventure bien élaborée aux inspirations multiples autour de luttes de pouvoir. Lysandre, alias Lucius Baskini, est un beau jeune homme appelé à devenir un prélat. Escortant une évêque, il est attaqué par des barbares. Avec une femme, il est le seul rescapé. Le commando est en fait dirigé par Baskia, alias Barthomey Lysandro qu’il avait rencontré pendant ses études et qui est amoureux de lui. Lysandre va accepter de se joindre à lui pour remplir sa mission : dérober à l'Église son bien le plus précieux, les fleurs de Dorkéïne, le bien le plus précieux de l'Eglise, peut-être source d'immortalité ?

Ce premier épisode très riche campe parfaitement le contexte fantastique antico-médiéval de cette série prévue en cinq tomes. Il sème de nombreuses pistes qui devrait assurer un récit palpitant plein de rebondissements. Un premier atout est la qualité de l'écriture de Thierry Gloris qui publie bientôt son 20e album en cinq ans. Meridia est à la fois une ode à l’acceptation de l’autre et de la différence, mais aussi une évocation de luttes de pouvoir à la manière de Machiavel. Cette série signe aussi le retour de Joël Mouclier au dessin qui réalise avec l’outil informatique une mise en images réaliste, détaillé et crédible à la manière de la peinture avec un découpage sobre et des dessins plus que suggestifs. Le tout est souligné par des couleurs aux teintes très affirmées.

Un coup de cœur pour une mise en bouche prometteuse !

_____________
8.1 Bouton                                        Commandez 100-30
Meridia - T.1 : Les Fleurs de Dorkéïne - de Thierry Gloris et Joël Mouclier jo.mouclier.free.fr - Delcourt, collection Terres de légendes - 4 mai 2011 - 13,95 €
Enregistrer un commentaire