Rechercher dans ce blog

Fil d'actualité Twitter

mercredi 15 juin 2011

Exposition BD : Derib à la Galerie Napoléon

Jusqu'au 14 juillet 2011, la Galerie Napoléon s'est totalement mise aux couleurs de Derib. La jeune galerie a l'habitude de présenter des expositions dans son sous-sol scénographié en fonction de l'invité. Pour l'auteur suisse tous les murs de la galerie ont été consacrés à Derib et ses amis. Pour l'occasion plusieurs calicots géants reprenant un extrait de la série phare Buddy Longway ont été accrochés. Le vernissage a eu lieu le 9 juin 2011 en présence de la presse BD, d'amis, d'auteurs, de fans et de collectionneurs. Ils ont eu raison. Derib n'a jamais réalisé d'exposition-vente de ces originaux à Paris ! Visite guidée en images.

Derib est l'un des géants vivants du 9e art. Né dans une famille d’artiste, marqué par la lecture de Kessel et Livingstone, passionné de chevaux, il est autodidacte et admirateur de Jijé ou Franquin. Il débute au Studio Peyo en 1964. Très vite, il affiche un sérieux coup de crayon tant humoristique que réaliste. En 1969, il crée Yakari dont le T.36 est paru en avril 2011. En 1972, nait Buddy Longway, un western réaliste en même temps qu’une saga familiale dont le dernier épisode, le T.20 est paru en 2006 et dont l'éditeur Le Lombard a justement publié le dernier volume de l'intégrale en mai 2011 avec un invité surprise, son ami Zep comme il le présente dans cette vidéo ci-dessous, sauf qu'il s'agit du T.4. Toujours dans le même univers qu'il affectionne, il signe en 1981 Celui qui est né deux fois et en 1988 Red Road, dont l’intégrale est sortie en 2007 au Lombard.



Dès lors,
Derib est un auteur de plus en plus engagé comme il l’a montré en réalisant Jo, un album poignant et juste pour sensibiliser les jeunes contre le VIH à la fin des années 80, puis Pour toi Sandra en 1995 un album contre la prostitution et No Limits en 2000 sur les dangers qui menacent les adolescents, ou encore récemment en participant à des collectifs pour le don de sang (Pas sang toi). En fait Derib est un auteur humaniste qui utilise un trait sûr pour l’aider à conter des histoires pleines de force et d’espoir. Sa biographie par Georges Pernin, Derib - un créateur et son univers, dont la dernière version est parue en 2006 au Lombard a été complété chez Mosquito par Pierre-Yves Lador, Gilles Ratier, Jean-Michel et Sonia Vernet sous le titre Derib sous l'œil de Jijé et Franquin. Son fils Arnaud anime son site très complet - www.derib.com - avec une petite boutique contenant de belles exclusivités !


Jovial, Claude Derib a quitté la Suisse quelques jours pour assister au vernissage de son exposition, très bien arrosé au champagne avec toasts gourmands. Le jeune doyen de la bande dessinée suisse y retrouve des connaissances et des amis auteurs comme Jean-Claude Mézières (en photo ci-contre) ou Mohamed Aouamri, mais surtout des admirateurs de ses séries. Il avoue avec humilité et presque pour s'excuser qu'il n'a pas besoin de vendre ses originaux. Il l'a donc que très rarement fait dans des conditions très particulières. Sa femme Dominique et ses trois enfants se partagent déjà une partie des originaux. Ce sera à eux de gérer cet immense patrimoine. Alors pourquoi cette exception ? Sa dernière exposition avait eu lieu en Suisse au Château de St-Maurice en 2008. Derib s'est laissé convaincre d'une vente très sélective. Il profite de la sortie du dernier volume de son intégrale de Buddy Longway pour proposer des originaux, avec notamment des couvertures des intégrales et de jolies aquarelles. Quelques rares planches et de nombreuses aquarelles autour de l'une des séries qui a le mieux traité de la Conquête de l'Ouest et des épisodes plus ou moins connus, avec toujours une dimension humaine et en s'attardant à la nature. Cette saga familiale compte particulièrement pour lui car elle est sa première comme auteur complet.


L'originalité de la vente est aussi de proposer des hommages de quelques auteurs à leur ami Derib. Ainsi Zep, Kas, Henri Reculé, François Boucq, Aouamri, René Follet ou Edouard Aidans ont proposé une illustration dans l'esprit ou en l'honneur de Bud Longway. Certaines pièces forcément rares et exceptionnelles n'ont pas attendu preneur très longtemps ! Cette exposition de prestige pourrait servir de tremplin pour une rétrospective plus académique dans un musée, un grand salon ou festival ou encore un grand lieu public. Avis aux organisateurs d'expositions et aux festivals BD. En attendant faites un détour par la galerie Napoléon ! Vous pouvez faire un tour avec 100 clichés du vernissage avec le panorama ci-dessous.


_____________
Exposition Derib jusqu'au 14 juillet 2011 : Galerie Napoléon -
www.galerienapoleon.com - 23 rue Charles V - 75004 Paris - ouvert du jeudi au samedi de 12h00 à 19h00
Photos @Manuel F. Picaud / Auracan.com
Enregistrer un commentaire