Rechercher dans ce blog

Fil d'actualité Twitter

jeudi 16 juin 2011

Un festival BD très convivial : Bulles en Seyne (1/3)

Bulles en Seyne en est à sa troisième édition. Le festival s'est déroulé du 10 au 12 juin 2011 à La Seyne sur mer à quelques minutes de Toulon. Cette ancienne ville de chantier naval a presque su faire oublier son passé industriel et renoue avec la Belle Époque du temps où elle était la station balnéaire à la mode. Sur les installations portuaires, dont il ne reste que le bâtiment d'entrée, un grand Parc de la Navale a été aménagé. C'est là que se tient un festival qui ravit autant le public que les auteurs invités. Un plaisir que savourent les organisateurs. Explications et compte-rendu en images.

La côte méditerranéenne en juin donne déjà un aperçu de vacances estivales. Avec ses nombreux palmiers, ses jolies villas de bord de mer et son port de plaisanciers, la ville de La Seyne sur mer donne immédiatement le ton. De tels atouts ne sont pas donnés à tous les sites. Injustice de la nature... Pourtant la ville très endettée qui concentre aussi de très nombreux logements sociaux a dû faire face à une reconversion industrielle douloureuse. Les habitants continuent de le payer cher. En attendant la construction prochaine d'un casino, la ville joue la carte du tourisme et de la culture. Avec son nouveau parc et son hôtel Kyriad Prestige tout juste passé au statut 4* et situé entre le port et le jardin, elle bénéficie d'une capacité d'accueil pour organiser des événements réussis.


Depuis son passage à gauche, la municipalité soutient quelques événements culturels à commencer par le festival BD. Organisé depuis trois ans par une association de passionnés Au tour de la BD, Bulles en Seyne a été créé à l'initiative de Patrick, propriétaire de la librairie spécialisée. Bulle - son nom - a fermé ses portes en mars dernier. Mais la trentaine d'adhérents et la poignée de membres actifs continuent de se bouger pour organiser un festival qu'ils veulent avant tout convivial. Ils entendent notamment offrir aux auteurs quelques belles heures de vacances et de détente.

Le dynamique président Christophe, cadre dans un géant du BTP, est notamment assisté de son épouse, trésorière, du scénariste Edouard Chevais-Deighton et son épouse Claire, de Frank Camous et son épouse, de Bruno et bien d'autres n'ont pas ménagé leur peine depuis plusieurs mois et tout le week-end pour assurer tous les détails de l'organisation, sans jamais montrer le moindre stress. Avec un budget assez modeste de l'ordre de 24.000 €, dont 10.000 € de la part de la ville, l'association réunit un beau plateau d'auteurs dans des conditions assez optimales.


Le festival se tient en effet en plein air au bas de l'hôtel très confortable où sont hébergés les auteurs invités. Il est plutôt rare d'offrir un 4* à tous les auteurs lors d'un festival ! Piscine chauffée, chambre moderne, cuisine fine, l'accueil était parfait. Le festival dure deux jours sur le parvis du Parc de la Navale. Les organisateurs ont dressé une dizaine de tentes blanches solidement attachées pour résister à la puissance du Mistral qui ne s'est pas souvent fait oublier. Trois tentes ouvertes pour accueillir chaque tiers des auteurs invités avec à chaque fois une librairie en son centre. Des tentes pour des boutiques, l'accueil, une conférence, un atelier BD, des démonstrations. Un podium pour les animations. Voilà les infrastructures, et le tour est joué. Les organisateurs circulent en T-shirt bleu turquoise agrémenté d'un joli dessin signé par Massimiliano Frezzato, invité de marque. Ils veillent au grain dans la bonne humeur. Le parcours idéal pour les promeneurs est agrémenté de quelques goodies de série BD.

à suivre (prochains épisodes : samedi 18 juin et lundi 20 juin)

Quelques photos du déroulement du festival
:

___________
Photos © Manuel F. Picaud / auracan.com
Enregistrer un commentaire