Rechercher dans ce blog

Fil d'actualité Twitter

lundi 18 juillet 2011

Auteur BD : happy BéDay Florence Cestac !

Primée à trois reprises à Angoulême avec une consécration en 2000, Florence Cestac fête aujourd'hui son anniversaire. Elle vient de publier un recueil d'illustration On va te faire ta fête Maman ! sur des dialogues conçus avec Nadège Beauvois-Temple. En mai dernier, elle exposait ses originaux à la Galerie 9e Art à Paris. Et de nombreux amis étaient venus la saluer. Il est vrai que l'artiste pétulante rend très souvent la pareille.

Après des études aux Beaux-arts de Rouen et aux Arts décoratifs de Paris en 1968, Florence Cestac démarre comme illustratrice dans divers journaux du groupe Fillipacchi. En 1972, elle ouvre avec son époux Étienne Robial la librairie Futuropolis, socle de la future maison d'édition où elle exercera divers métiers pendant 20 ans dont celui de Directrice de Collection jusqu'en 1994. Avec Jean-Marc Thévenet dont on célébrait l'anniversaire samedi dernier, elle a partagé cette expérience dans Comment faire de la bédé sans passer pour un pied-nickelé.



Difficile de résumer son œuvre dans la bande dessinée. Après deux Alph'art de l'humour en 1989 et 1997 à Angoulême, elle obtient le Grand Prix de la Ville d'Angoulême en 2000 et préside l'année suivante le Festival international de la bande dessinée à Angoulême. Sa première série est une parodie de détective, Harry Mickson, puis un parodie d'écrivain de polar, Edmond François Ratier. Toujours chez Futuropolis, elle publie Ma Vie est un roman policier, Chien coiffé, Cauchemar matinal, Les Vieux Copains plein de pépins ou encore l'adaptation de la La Guerre des Boutons de Louis Pergaud. Parallèlement elle n'a jamais cessé de publier dans la presse BD. Après Le Journal de Mickey, elle publie au Seuil puis chez Dargaud sa série jeunesse les Déblok (7 albums) créée avec Nathalie Roques. En alternance, elle brosse ses contemporains avec notamment Le Démon de midi, La Vie en Rose ou Du Sable dans le maillot, regroupés dans la collection Cestac pour les grands. Parmi ses nombreux titres, citons encore Super Catho avec Pétillon, Le Démon d'après-midi, Je voudrais me suicider mais j'ai pas le temps avec Jean Teulé, le recueil Les Phrases assassines avec Véronique Ozanne et bien sûr la série Les Ados (4 albums). En 2011, elle a publié un recueil de 100 dessins On va te faire ta fête Maman ! avec Nadège Beauvois-Temple et aborde la thématique de la grossesse sur le ton de l'humour un peu grinçant. Ses dessins ont été exposés à la Galerie 9e Art, dont vous trouvez ci-après les photos du vernissage grâce à mon compte Flickr :



Pour le vernissage de l'exposition-vente de Florence Cestac, les amis auteurs étaient venus nombreux pour féliciter les deux auteures Florence Cestac et Nadège Beauvois-Temple. On retrouvait ainsi notamment Régis Loisel, Jean-Blaise Djian, André Juillard, Philippe Druillet, Jean-C. Denis, Jean-Teulé, François Corteggiani, ... On notait aussi les amis galeristes de Bernard Mahé comme Pierre-Marie Jamet et Jean-Marc Thévenet ainsi que l'éditeur François Le Bescond (Dargaud).

Florence Cestac est une grande personnalité du 9e art. Avec un style graphique reconnaissable entre tous, caractérisé par des bouilles immédiatement sympathiques, et avec une écriture pleine d'humour et d'ironie, son œuvre découvre une femme pleine de sensibilité et d'engagement. Vous pouvez vous arrêter sur son autobiographie La Vie d’artiste parue en 2002 et sur La véritable histoire de Futuropolis parue en 2007. Pour aller plus loin je vous invite à consulter son site, très bien fait, www.cestac.com ouvert depuis 2005. En attendant de la recroiser lors d'un vernissage à la rentrée, Brieg se joint à moi pour lui souhaiter un excellent anniversaire !

Florence Cestac lors d'une rencontre avec Jeanne Puchol et Jean-Claude Fournier animée par Brieg F. Haslé lors du 1er Festival de la planche originale de collection au centre d'art l'Ecole des filles, Huelgoat, samedi 4 juin 2011.
© centre d'art l'Ecole des filles
_____________
Photos de bas en haut : à Angoulême en 2010, avec Bernard Mahé à la Galerie 9e Art en 2010, devant la Galerie Oblique en 2011 et à la Galerie 9e Art en mai 2011 © Manuel F. Picaud / Auracan.com
Enregistrer un commentaire