Rechercher dans ce blog

Fil d'actualité Twitter

vendredi 15 juillet 2011

Expo BD : Vernissage de Métro parisien à la galerie Daniel Maghen

La saison des vernissages des expositions des galeries BD s’est terminée la semaine dernière en beauté. Daniel Maghen (ci-contre), le plus ancien galeriste en exercice sur la place de Paris, accueille jusqu’à la fin juillet une vingtaine de dessinateurs étonnants. Rassemblés dans un collectif De lignes en ligne, ils croquent leur vision du métro. Dans des styles très variés avec des œuvres spécialement travaillées pour l’exposition, ils proposent un voyage étonnant et passionnant dans les profondeurs du transport en commun le plus utilisé de la capitale. Cela faisait longtemps qu’il n’y avait pas eu autant de monde à un vernissage ! Visite en images prises avant et lors du vernissage de l’exposition le 8 juillet 2011.

Depuis 2009, un site Internet intrigue. Ce site www.delignesenligne.com permet de redécouvrir les rames, les quais, les couloirs, les stations du métro parisien, mais surtout les voyageurs dans leur environnement. Vous avez peut-être déjà rencontré certains membres du collectif De Lignes en Ligne. Leur particularité est de circuler avec nous dans le métro et passer leur temps libre, non pas à lire son journal, sa BD ou ses mails, à discuter, à écouter sa musique ou tout simplement à dormir, mais à nous croquer. Il faut dire il y a de quoi ! Inauguré en 1900, le métro de Paris accueille désormais chaque jour cinq millions de voyageurs !

Créé à l’initiative de Nicolas Barberon (ci-contre), graphiste dans le groupe Glénat, le collectif De lignes en ligne rassemble 60 dessinateurs d’horizons divers. On y retrouve quelques dessinateurs de bande dessinée comme Bandini, Laurent Maffre, Olivier Martin, Vincent Perriot ou encore Pierre Henry Gomont et Lommsek. On y côtoie encore des graphistes comme Santiago Bordils ou Lapin, des illustrateurs comme Aurélie Bordenave, Amélie Graux, Joëlle Jolivet, Enrique Flores, Jean-Martial Dubois ou Flopi Lazare, des peintres comme Michaël Peronard ou Simon. Finalement l’ensemble mixte comprend des personnes connues mais aussi plus anonymes comme l’étudiant Yves François. Le point commun est tout de même d’avoir un vrai talent à capter l’instant et de renouveler l’image de ce monde souterrain, mais finalement aussi de Paris.


La plupart des œuvres réalisées sont postées sur le site internet depuis deux ans. Pour la première fois, elles sont présentées à la vente. Daniel Maghen s’est laissé convaincre par ce projet proposé par Anabelle Araujo, sa chargée de communication (en photo ci-dessous avec Lapin). Il a demandé des dessins un peu plus travaillés pour l’occasion, notamment avec de la couleur. Il expose plus d’une centaine d’originaux à des tarifs bien plus abordables que les expositions précédentes. Il faut dire que les deux dernières étaient Manara et Tillieux ! Les amateurs peuvent donc acquérir un dessin à partir de 100 € et jusqu’à 850 € pour un dessin en noir et blanc de Vincent Perriot, ou un triptyque incroyable de portraits miniatures sur trois tickets de métro par Luc Grateau pour 500 € (ci-contre avec Frédéric Vidal).



Beaucoup de monde présent au vernissage ce vendredi 8 juillet. La galerie est très vite devenue une étuve. Les auteurs, les membres de leur famille et leurs amis, quelques journalistes comme Frédéric Vidal (Casemate) ou tout simplement les amateurs sont venus saluer ce petit exploit. La fête a vite continué – au champagne bien sûr – sur le trottoir et le quai… Belle clôture de saison avant une réouverture en septembre avec les deux nouveautés des Editions Daniel Maghen à savoir Frenchman de Patrick Prugne et l’adaptation de Dorian Gray par Enrique Corominas, deux albums très attendus pour la rentrée. Mais d’ailleurs, ce collectif De Lignes en Ligne n’aurait-il pas aussi mérité un beau livre d’illustrations comme le galeriste sait si bien éditer ? A défaut courez à la galerie avant la fin juillet pour découvrir et acquérir ces illustrations « saisissantes » parce que « saisies » dans l’instant. Dernier conseil, profitez en aussi pour vous rendre à l’exposition Métro...Ticket pour une expo ! au Musée des Arts et des Métiers à Paris, où vous retrouverez également quelques auteurs du collectif jusqu’à la fin de l'année.

Voici quelques photos du vernissage et des originaux exposés
(de mon compte Flickr) :



_________________
Exposition Métro parisien jusqu’au 30 juillet 2011 à la Galerie Daniel Maghen - www.danielmaghen.com - 47 Quai des Grands Augustins - 75006 Paris – ouvert du mardi au samedi de 10h30 à 19h00

Exposition Métro...Ticket pour une expo ! jusqu’au 1er janvier 2012 au Musée des Arts et des Métiers - 60 rue Réaumur- 75003 Paris - ouvert du mardi au dimanche inclus, de 10h00 à 18h00 – entrée : 5,50 € (réduit : 3,50 €, et gratuité aux nocturnes les jeudis soir !) - www.metroticketexpo.net.

Photos © Manuel F. Picaud / Auracan.com

Enregistrer un commentaire