Rechercher dans ce blog

Fil d'actualité Twitter

mercredi 13 juillet 2011

Exposition BD : vernissage Denis Sire à la nouvelle Galerie de Jean-Marc Thévenet

L’été commence avec la naissance d’une nouvelle galerie consacrée à l’art contemporain, de la bande dessinée au street art. Pas vraiment une surprise quand on connaît le parcours de son heureux propriétaire. Jean-Marc Thévenet dresse ainsi le pont entre sa longue activité à Angoulême et à la promotion du neuvième art en général et son commissariat de la biennale de l’art contemporain au Havre. Et le premier invité illustre parfaitement ce mariage. Denis Sire y expose de superbes illustrations en partie inédites sur le thème des belles mécaniques et de la pin-up. Le public ne s’y est pas trompé et s’est déplacé en nombre. Reportage en images.

Photo Denis Sire et Jean-Marc Thévenet © Manuel F. Picaud / Auracan.com

Pour cette dernière semaine d’animations avant la pause estivale bien méritée, Jean-Marc Thévenet inaugure sa nouvelle galerie à quelques encablures de Beaubourg, dans une petite rue, et un local occupé anciennement pas une bonneterie. Outre le textile chinois, ce quartier s’est spécialisé dans l’art contemporain. Justement, le propriétaire en est devenu spécialiste. En 2006, il a en particulier créé la Biennale d’art contemporain du Havre avec le soutien du groupe de casinos, Partouche dont le directeur général Ari Sebag était présent au vernissage. Il est aussi connu de longue date dans le neuvième art. Il est en effet commissaire de plusieurs grandes expositions comme Archi et BD, la ville dessinée à la Cité de l’Architecture et du Patrimoine en 2010, ancien journaliste notamment à Pilote, scénariste d’albums de bande dessinée comme Corbusier, architecte parmi les hommes (Dupuis) et bien sûr ancien directeur du Festival international de la Bande Dessinée à Angoulême. En créant sa galerie, il entend bien dresser un pont entre ces différentes formes d’art et proposera autant de la bande dessinée, que de l’illustration, du street art et d’autres formes d’art contemporain.

Son premier invité incarne bien ce créneau promu par la galerie Jean-Marc Thévenet dont l’enseigne sera installée durant l’été. Denis Sire est en effet à la fois un auteur de bandes dessinées et un illustrateur hors pair. Avec look très rock, l’artiste originaire de Saint-Nazaire est un fan de musique des années 60 et de sports mécaniques. S’il a pris du recul pour la sortie d’un nouvel album chez Dupuis, il incarne la brillante génération découverte par Métal Hurlant. Son rédacteur en chef de l’époque, Jean-Pierre Dionnet, qui était l’un des premiers présents au vernissage, lui a donné la chance en 1976 de publier dans son numéro 13, Menace diabolique, une bande dessinées de science-fiction.


Photo Olivia Clavel avec Jean-Pierre Dionnet © Manuel F. Picaud / Auracan.com

Il faut dire que le jeune diplômé des Arts Appliqués de Paris a du talent. Il signera peu après, avec Yves Chaland et Serge Clerc, La vie exemplaire de Jijé. Son premier album Bois Willys a été publié aux Humanoïdes Associés il y a tout juste 20 ans et retrouvera une nouvelle jeunesse en 1992 sous le nouveau titre Ziblyne et Bettie. Après le futur, son inspiration touche les années 80 avec 6T Mélodie, un recueil d’histoires courtes parues dans Métal Hurlant. Entre temps, il signe Triste Jeudi dans l’Écho des Savanes. En 1997, il illustre l’Île des Amazones, écrit par Jean-Pierre Dionnet.

Sa passion pour le sport mécanique se retrouve dans son œuvre sous forme de somptueuses illustrations depuis la fin des années 80. Ainsi Art Moderne édite le T.1 de Best of Racing en 1987 et le T.2 en 2002. Il signe en 2000 Mon continental Circus à moi aux éditions de la Rivière et en 2001 Poupées de Sire chez QGDF, et encore Courses de Légendes aux éditions Horizon illimité en 2003. Denis Sire a signé de très nombreuses couvertures de romans, de magazines ou de disques, des affiches. On a pu voir ses œuvres en 2003 à la galerie Mot’Art, en 2004 aux Rendez-vous de la Bande Dessinée d’Amiens et en 2008 au Festival International de la BD d’Angoulême. Enfin sa carrière artistique est retracée dans l’ouvrage Denis Sire édité par Nickel Productions et Heavy Metal en 2006. Dans son encyclopédie de la bande dessinée chez Larousse, Patrick Gaumer conclut sa biographie par une phrase d’une grande justesse : « Peuplé de sublimes créatures, aux formes généreuses, d’engins mécaniques de toutes sortes, sur fond rock’n’roll, l’univers graphique de Denis Sire se veut esthétisant et moderniste ».


C’est justement le sujet de l’exposition-vente qui lui est consacrée. Le galeriste a choisi dans l’atelier de l’artiste des illustrations mettant en relief la finesse du dessin, la subtilité de la couleur à l’aquarelle et l’acrylique, l’intelligence de la mise en scène et le mélange de ses thèmes favoris. Certes l’image de la femme séduira peut-être davantage le public masculin, mais il faut avouer que Denis Sire a l’art de valoriser son sujet auto ou moto par des créatures de rêve. Parmi les pièces présentées, beaucoup ont été publiées dans différents ouvrages ou magazines. L’auteur ne se souvient plus trop. Il y a aussi des pièces totalement inédites. Toutes n’ont pas été accrochées. Jean-Marc Thévenet propose une sélection complémentaire qui vaut aussi le détour.


De nombreux auteurs et illustrateurs ont fait le déplacement. On y retrouve l’ancienne équipe de Métal Hurlant avec Jean-Pierre Dionnet en tête, mais aussi Olivia Clavel, Salvatore, Floc’h, Martin Veyron, Tanino Liberatore, Jean-Luc Fromental, Pierre Bouillé, Sophie Pierre, Jean-Marc Pau, Frédéric Poincelet… Des éditeurs se sont arrêtés comme François Le Bescond (Dargaud) ou Louis Delas (Casterman). Dès le départ, la galerie se positionne sur un créneau non usuel dans le domaine de la bande dessinée et pourrait y faire venir d’autres amateurs. Pour le vernissage, se dressait un buffet campagnard estival avec poireaux, jambon serrano, rillettes, vin rouge ou blanc ; les abstinents au vin n’étaient pas gâtés, mais à part moi, qui cela peut gêner ? Le succès a été tel que la provision de verres a vite été à sec… Incident vite réparé, mais finalement n’est-ce pas bon signe ?

Photo du vernissage © Manuel F. Picaud / Auracan.com
Ci-contre : photo de Sophie Pierre et Manuel F. Picaud © Jean-Marc Pau

Stylé, chic mais sobre, ce vernissage promet un lancement réussi de la galerie. Sur un marché de l’art contemporain et de la bande dessinée devenu très concurrentiel dans toutes ses composantes, il fallait au moins cela ! Découvrez les invités et les œuvres exposés avec ce panorama complet.


______________
Exposition vente Denis Sire
(Nos mythologies... mécaniques) jusqu’au 30 juillet 2011 à la nouvelle galerie Jean-Marc Thevenet - www.galeriejeanmarcthevenet.com - 32 rue de Montmorency - 75003 Paris
Photos lors du vernissage le jeudi 7 juillet 2011 © Manuel F. Picaud / Auracan.com

A l’exception de la photo de Sophie Pierre et Manuel F. Picaud © Jean-Marc Pau
Enregistrer un commentaire